Un bon parti

Bon, j’ai déjà écrit comment trouver le gars idéal. Là, je vais vous expliquer c’est quoi un bon parti.

Je vois plein de filles sortir avec des morons, des gars pas fiables, des infidèles, des malades, des sans desseins, des gars qui sont pas clairs. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, hein ?

Ce que tu veux dans un gars, la liste que tu fais, c’est la somme de la base (i.e. le bon parti) plus les cerises sur le sundae le plus cochon auquel tu pourrais penser. Si tu préfères les morons, les sans desseins, les pas clairs, garde-toi quand même de la place pour le dessert plus tard dans ta vie. Parce que ce gars-là que tu préfères, c’est juste une entrée et il n’y a pas grand-chose dans l’assiette. Garde-toi de la place pour plus tard mais, pas trop tard. C’est avec le bon parti qu’il faut faire des bébés, acheter une maison et tondre le gazon et aller acheter du papier de toilette en spécial chez Zellers.

Un bon parti peut être correct ou plus, bien plus. Un bon parti peut être du genre « Alerte! Ne pas laisser passer! ».

Un bon parti, en général, c’est un gars de ce genre-là :

  • Il a une bonne job avec un salaire régulier ou une job à contrat qui rapporte assez toute l’année pour payer son loyer, ses comptes et mettre de l’argent de côté.
  • C’est un gars gentil, poli, respectueux.
  • C’est un gars qui n’a pas de problèmes majeurs.
  • Il est propre. Propre de sa personne et propre mentalement.

En plus d’avoir les qualités ci-haut, ce qui distingue le nec plus ultra du bon parti c’est :

  • Pas de drapeaux rouges. En plus de ne pas avoir de problèmes majeurs, il n’a pas de problèmes moyens. Majeurs = drogue, boisson, violence physique, abus verbal, jeu compulsif, recherché par la Gendarmerie, le FBI, Interpol, ou un casier judiciaire long comme mon bras, il fait partie d’une gang. Moyen = son ex est folle, il est accro à sa maman, il a une infection sexuellement transmise, une maladie incurable, il ment comme il respire, il n’est pas fiable, il a été en désintox, il a été en centre d’accueil, il peut bander seulement si tu portes un costume, il a déjà des enfants…
  • Il possède déjà une maison ou en veut une. Il est capable de la payer, il est raisonnable et renseigné.
  • Il n’a pas de colocs.
  • Il mange autre chose que du Chef Boyardee, de la pizza ou du resto. Il sait cuisiner. Pas des repas à cinq services, juste une p’tite base.
  • Il boit autre chose que de la bière, du vin, de la liqueur ou du fort.
  • Il paie ses comptes à temps.
  • Son Ex fait partie du passé et même s’ils ont de bons rapports, ils ne sont pas amis. Voir ils ne se voient pas aux semaines, aux mois même. Elle ne dort pas chez lui, ils ne sortent pas ensemble.
  • Il n’a pas un harem de pitounes.
  • Il passe du temps avec sa blonde plus qu’avec son ordinateur ou son char.
  • Il appelle quand il dit qu’il va appeler.
  • Il écrit des emails juste pour dire bonjour.
  • Il est gallant (ouvrir la porte, payer les sorties, te prêter son manteau quand tu as froid…).
  • Il a des amis. Ses amis sont importants. Mais, pas au point où tout le reste fout le camp.
  • Il fait ses impôts chaque année.
  • Il veut des enfants.
  • Il est affectueux même en public.
  • Il a des plans pour le futur.
  • Il est souriant, optimiste, de bonne humeur.
  • Il fait attention à sa santé.

Par exemple, l’ami de mon chum est un bon parti. Sa voiture est payée. Ses impôts sont remis à temps. Il a acheté une maison qu’il n’a pas de misère à payer. Il est gentil, gallant, en plus d’être cute. Il est propre de sa personne (sa maison est entretenue correctement et sa voiture aussi mais pas de la qualité Martha). Il a un travail régulier.

Mon chum est un bon parti. Il a de l’ambition, ses impôts sont faits et payés chaque année, il veut des enfants, il est gentil, beau, gallant, respectueux, affectueux, souriant, facile à aimer, facile à vivre, drôle. Quand il perd sa job, il s’en trouve une autre. Il garde une journée par semaine pour ses amis et le reste est pour moi.

C’est simple, non ?

Je viens justement de trouver une bonne fille pour l’ami de mon chum et elle semble très satisfaite. Pis c’est une fille exigeante.

Publicités

Le retour du gars « daté »

Pour le moment, tout est calme du côté des ex. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles…pour moi.

Par contre, un gars que j’ai daté s’est retrouvé dans mon équipe. Par chance, je ne travaille pas directement avec lui. C’est un goujat.

Après toute l’excitation de commencer à le « dater », ma balloune s’est totalement dégonflée. Mon agressivité originale n’est pas partie, elle est toujours là. Je me sens comme un tigre quand il est là. J’ai le goût de mordre et de griffer. Personne d’autre ne  me fait sentir comme ça. J’ai pensé que c’était parce que j’étais attirée, d’où l’idée débile de le « dater ». Mais, finalement, c’est mon instinct ! Je veux lui sauter dessus et le battre parce qu’il le mérite.

Ça me fait rire de penser à ça.

Éventuellement, j’ai décidé que l’agressivité n’avait pas sa place sur les lieux de travail et que la froideur était pas mal plus acceptable et indiquée.

Donc, quand il a commencé à travailler avec notre équipe, j’ai fait semblant qu’il n’était pas là. Aussi bien comme ça. Je vais laisser les autres femmes se frotter à son machisme.Je vais laisser les autres se faire dire qu’elles n’ont pas de goût, que leurs bras sont trop gros, etc.

Je suis tellement contente que ça n’ait pas dépassé la 3e date et qu’il ne se soit rien passé. En fait, depuis que j’ai su qu’il allait travailler avec nous, je me suis sentie extrêmement soulagée de n’avoir couché avec aucun gars de la job. Brrrr ça aurait été l’enfer. J’ai juste à penser à quand j’ai travaillé avec mon ex…argh.

Sti. Quelle vie.

COCV

C**** oui c’est vendredi.

Je suis donc contente que la semaine soit finie !

J’ai parlé avec J-L ce matin (pas le meilleur moment, mais il fallait que ça sorte). C’est quand c’est le temps de faire des mises au point que je me rends compte (encore plus) que je suis avec la meilleure personne.

Il faut que je fasse plus d’efforts pour trouver des sorties. On aime pas les mêmes choses alors c’est pas évident. Lui, il faut qu’il soit pro-actif. Pas évident non plus. Sa job le déprime. Je trouve ça dur de voir qu’il a un down.Je l’aime mon chum.

Not interested as in…not interested

J’ai fait de « He’s just not that into you » ma bible pendant au moins deux ans et maintenant que j’ai un chum, que ça roule ma poule, j’aimerais que ça devienne une lecture obligatoire dès l’âge de 11 ans.

Come on. À 25 ans, 30 ans, 35 ans, quel mot de « pas intéressé » est difficile à comprendre ? Si les filles avaient lu ce livre-là à l’adolescence, elles seraient moins désespérées, plus heureuses.

Le gars suivant n’est pas intéressé :

  • Ils rient beaucoup ensemble, ils flirtent, mais il n’a jamais demandé pour une date officielle.
  • Il couche avec elle et il part le lendemain matin. Il rappelle quand il est en manque.
  • Il l’appelle une ou deux fois par année.
  • Il n’écrit pas de courriels.
  • Il ne l’a jamais présentée à ses amis ou à sa famille.
  • Il l’invite au bar pour écouter le hockey.

Celui-là non plus :

  • Il ne veut pas l’appeler sa blonde devant des gens.
  • Il est gentil seulement depuis qu’ils ne sont plus ensemble.
  • Il lui fait payer son resto, son linge.
  • Il s’en fout qu’elle trouve son appartement dégueulasse.
  • Il n’a jamais rien dans son fridge pour lui faire à manger.
  • Il est toujours gentil quand c’est le temps de baiser.
  • Il fait exprès de la contrarier en s’habillant comme un mendiant et en se peignant comme un pouilleux.

Pas compliqué, me semble.

Complexée de la noune ? Vraiment ?

Après avoir lu un article intéressant ici , je m’interroge.

Quelle femme a regardé assez de vulves dans sa vie pour savoir que la sienne n’est pas belle ? Quelle femme se dit que ses lèvres ne sont pas assez jolies alors aussi bien subir un peu de chirurgie esthétique ? Qui pense vraiment que du blush sur les lèvres de vulve ou une menthe pour le vagin est une bonne idée ? QUI ??

VO-yons DONC.

La majorité des femmes ne se regardent jamais la vulve. Certaines l’associent même à une cave, une grotte. Ces femmes-là ne se mettront pas du blush, elles ne sauraient même pas où le mettre !

Le vagin est un endroit stérile. C’est en fait l’endroit le plus propre du corps humain. On a pas besoin de Massengill ou de menthes, ciboire. On a besoin de moins de gros doigts sales, pas de serviettes sanitaires parfumées, de savon moins chimique. Quand ça sent le poisson, c’est parce qu’il y a une infection bactérienne. Va chez le docteur, avale ta pilule (oui, le traitement est en un comprimé maintenant) et c’est tout. Arrange-toi pour manger du yogourt quand tu prends des antibiotiques (ça tue toutes les bactéries incluant les bonnes qui stabilisent la flore vaginale) pour aider à stabiliser ton système. Mets-toi pas une menthe-là !! Ça va garantir une visite chez le docteur !

La première fois que je me suis regardée la vulve, j’avais 13 ans. C’était après un cours de biologie. C’est le sujet d’un autre billet. Je n’ai pas pensé que c’était dégueu. Bizarre, oui. Mais, je ne me suis pas dit : Oh, yark, il faudrait changer tout ça. Une vulve c’est une vulve et that’s it. Non ?

Mon premier examen gynécologique c’était à 15 ou 16 ans. Je n’ai pas demandé : Docteur, est-ce que mon vagin a besoin d’une menthe pour rafraîchir son haleine ? Dois-je faire rapetisser mes lèvres ? Non.

C’est quoi l’idée ? On sait que tout le monde est différent. On sait que le corps féminin subit des changements avec les hormones, le désir, la grossesse, l’allaitement, la ménopause. C’est ça qui est ça. Pourquoi vouloir se mettre du blush sur la noune ? Qui va vraiment aller regarder la couleur de tes lèvres et te dire : » Ouin, t’es un peu pâlotte aujourd’hui » ou « Tu fais pas mon affaire. T’es pas assez rosée. Je préfère mes femmes un peu moins mauve de la lèvre. »

En plus, le sexe féminin est pratiquement caché. celui des hommes est out there. À quand un blush pour le gland, des bijoux de prépuce (autre chose que des piercings) ? » Oh chéri tu t’es mis beau pour moi, merci. »  Bling. Ou bien, « oh, chéri, tu as ta mine d’hiver. Viens que je te mette un peu de rouge. » À quand un push-push à odeur de citron-verveine pour les couilles ? À quand des bavettes anti coulisses ?

Bref, on sait bien qu’on a jamais les cheveux assez blonds, trop gris, pas assez raides, trop frisés; les seins trop pesants, trop pendants, pas assez gros, les nipples trop bruns; les jambes pleines de cellulite, trop maigres, pas assez musclées; le ventre trop rond, pas assez plat, rentré par en-dedans…Ça finit pus. On se fait vendre et on achète n’importe quoi en pensant que ça va nous rendre plus belles. Moi, je dis, si le gars t’aime pas avec tes cheveux blancs, trop frisés, avec ton ventre rond, tes petits seins, ta cellulite, tes vergetures, ta grandeur, tes hanches rondes, alouette, ben c’est lui qui a un problème. Un gars qui ne t’accepte pas comme tues, ne t’acceptera pas plus si tu changes.

Et c’est ça, l’affaire, hein ? Pourquoi tu changerais ta vulve et ton vagin si c’est pas pour plaire à un gars ?

C’est juste une autre chose pour essayer de plaire et essayer de rivaliser avec les filles photoshoppées des revues et des films. Pole dancing, maquillage, épilation, teintures, etc. C’est juste un autre produit qui mise sur le manque d’estime des femmes.

Ah. Hm.

Je suis contente. Mon amie vient à mon party de Noël. Elle est tannée d’attendre que les gens lui disent les dates du party de famille et du party de famille à son ex…avec qui elle « est » encore.

« Tant pis pour eux autres ! Noël est dans un mois et je ne veux pas rater ton party. C’est à eux autres de se décider. »

Tant mieux pour moi, je sais que si elle est là ça va bien aller et que je vais avoir moins de restants parce qu’elle aime manger. C’est encore plus plaisant de cuisiner si elle vient !

« Ta famille et sa famille ne savent toujours pas quand ils font leur party ? »

« Ben non. Tout ce qu’il a à faire c’est d’appeler et de demander mais il ne le fait pas! Ça se peux-tu. Pour ma famille, je vais là-bas et je vais m’arranger pour redescendre avant le 27. »

« Ok. Euh…est-ce qu’il t’a invitée ? »

« Il ne peut pas, il ne sait pas c’est quand! »

« Oui, mais, même sans savoir la date, est-ce qu’il t’a invitée? »

« Ben non, il ne sait pas c’est quand. »

« Pas besoin d’une date pour demander « Viens-tu avec moi au party chez mes parents? ». Il t’a demandé ça ? »

« Non. Mais… » Elle regarde ailleurs en cherchant une excuse.

Ah. Hm. Je regarde ailleurs en cherchant un autre sujet de conversation.

Trop Gentil

Il semblerait que dire à un homme qu’il est gentil ne soit pas une bonne chose.

Le mot « gentil » est péjoratif.

Se pourrait-il que ça remonte à l’époque de notre puberté où nous, les adolescentes, fuyions les gars Gentils comme la peste au profit des Grands Bruns Ténébreux ? Moi-même n’ai jamais trippé sur le gentil Étienne, intelligent et pas trop laid, mais tellement gentiiiiiiil…comme une carpette. Gentil au point de se laisser les gens l’écoeurer sans dire un mot. Mais, au lieu de se défendre contre les attaques, il encaissait avec un air blessé sans rien dire. Menton fuyant, ventre mou, yeux mouillés.

À 35 ans, j’aime les hommes gentils mais je fuis toujours autant les gars Trop Gentils. Pourquoi ?

Parce qu’un homme Trop Gentil dit :

Je n’ai pas d’opinions sauf les tiennes
Je veux faire seulement ce que tu veux faire
Je ne dirai jamais rien contre toi, n’aurai jamais une parole plus haute que la tienne
Je ne vaux rien et je ne suis rien sans toi
Je veux tellement qu’on m’aime que je préfère être frustré, blessé et humilié que m’affirmer et dire ce que je pense, ce que je veux et ce que j’aime, ce que je ne veux pas et ce que je n’aime pas.

Les Trop Gentils laissent la porte ouverte aux agressions, aux abus verbaux, à la manipulation. Soit on abuse, on vide et on part, généralement avec un autre. Soit on fuit. Soit on reste et on abuse à vie.

J’adore les Gentils. Je n’endure pas les Trop Gentils.