Mon travail me plaît-il toujours?

Je ne sais pas. Je pense que oui.

Je roule à mille allure au travail, mais je suis stimulée et ma boss me laisse tenir un blog alors que ça ne fait pas partie de mes tâches. Je suis très occupée, j’ai constamment des défis à relever et ma collègue est super fine et brillante.

Des fois…comme depuis quelques temps…je me demande si je suis vraiment à ma place ou si je fais juste jouer la comédie et me conformer à ce qu’on attend de moi. Quand je travaillais au C.L., je trouvais ça hyper ennuyeux et je suis partie vite. Mes autres emplois, je les ai gardé longtemps parce que j’avais peur d’aller ailleurs. Je suis partie de mon dernier emploi parce que je n’en pouvais plus et que je préférais l’incertitude d’un contrat plutôt que de rester.

Je suis où je suis depuis 2008, mais j’ai eu deux contrats avant ça. C’est un endroit où je peux changer de place si je m’ennuie. Je ne m’ennuie pas vraiment. Je suis juste rendue au moment où je commence à penser que j’ai fait le tour et j’ai le goût d’aller voir ailleurs. Commencer le blog m’a permis de me sentir plus stimulée. Je m’amuse.

Est-ce que j’aime encore ça ? Oui. Quand je parle de la job avec ma collègue ou avec ma boss, c’est clair que j’aime ça, que je connais ça.

Avoir un bébé va être le changement et le défi dont j’ai besoin, je pense. En tout cas, ma collègue ne veut pas que je parte !

Je devrais développer sur « est-ce que je suis vraiment à ma place » ? C’est une question que je me pose régulièrement. Je suis contente d’avoir du travail et ce travail-là. Mais, mon expérience me fait dire que ça m’arrive de tripper sur une job et que ça dépasse totalement mes limites, mes compétences. Je ne trippe pas sur ma job, mais je l’aime. J’ai décidé en 2005 qu’à partir de maintenant, mon travail servait à payer le loyer, pas question de me brûler. J’ai choisi cette carrière avant d’être consciente que mon choix était influencé par des facteurs extérieurs et j’étais ado. Maintenant, je sais que des influences extérieures ont aussi influencé mon attitude vis-à-vis des sciences. J’aurais pu avoir beaucoup de fun en sciences.

Je pourrais retourner aux études. Mais, avec quel argent et quel temps ? Il faudrait que je fasse mes cours de maths et de sciences du secondaire, et sciences de la santé au CÉGEP et ça se fait juste pendant le jour. Je ne peux pas lâcher ma job et retourner aux études ! J’ai besoin de ce salaire-là et j’aime beaucoup mon travail.

L’idéal serait de trouver une façon de faire mes cours de la maison, le soir.

Publicités

Mon rythme de vie: trop rapide ou pas assez?

J’ai même pas besoin d’y penser…trop rapide. En même temps, « trop » ne s’applique pas pour moi sauf au travail. Mon cerveau surchauffe quand je travaille, je fais plein de choses en même temps !

Dans les derniers mois, en plus de mon travail habituel (pour lequel je pourrais faire des heures supplémentaires et je n’aurais pas fini), j’ai entraîné quelqu’un de nouveau, écrit les procédures, écrit des infos sur nos produits, participé à des comités, maintenu un blog.

Dans ma vie personnelle, j’en fais beaucoup mais c’est mon rythme. Pas capable de rester tranquille même quand je suis malade ou enceinte. Je fais rarement juste une chose à la fois et souvent c’est pas d’une stretch. Par exemple, je ne passe pas une heure complète d’une shot sur Facebook. C’est pas petits bouts.

  • Mon travail prend 35 heures par semaine.
  • Les activités physiques prennent  de 2 à 6 heures par semaine : marche, vélo, natation, gym.
  • Les tâches ménagères prennent plusieurs heures par semaine : vaisselle, lavage, époussetage, rangement, cuisine…
  • Je regarde au moins deux heures d’émissions par jour et je fais autre chose en même temps habituellement…les tâches ménagères, entre autres.
  • Je lis un livre par semaine, en général. Je lis des revues aussi.
  • Depuis que je suis enceinte, je fais du nesting et dépendant des semaines, ça prend quelques minutes à quelques heures.
  • 2 douches par jour, en général.
  • Si je vois mes amies, ça prend au moins deux heures chaque fois.
  • Faire l’épicerie prend 1 ou 2 heures par semaines.
  • Quand je travaille, je passe 10 heures en pause par semaine.
  • 30 minutes au téléphone avec ma mère.
  • Une heure de blog par semaine quand j’ai des choses à dire.
  • Je passe entre 1 et 3 heures par semaines à lire des blogs, à visiter des sites webs.
  • 1 heure de Facebook par jour, au moins.
  • 30 minutes à 1 heure de sexe par semaine…mais depuis que je suis malade, on a passé 1 heure en trois semaines et c’était hier !
  • Le transport ! Ça prend 40 minutes par jour si je vais juste travailler et 50 minutes si je vais travailler et au gym. Si on va à la clinique ou à l’hôpital, ça prend 1h20 par jour.
  • Les salles d’attente de médecins : la semaine passée, ça a pris 4 heures de notre temps !
  • Twitter prend quelques minutes par jour quand je m’en occupe.
  • Planifier mon temps, écrire des listes : moins que 15 minutes par jour.
  • Flatter mon chat prend 15 minutes par jour et lui donner des becs prend 5 minutes bout à bout.
  • Je dors généralement 8 heures par nuit et 10 si je ne met pas de cadran.
  • Depuis que je suis à la maison, les siestes prennent de 30 minutes à 1h30 par jour. Mais, je n’en ai pas fait aujourd’hui ni hier.
  • Ça prend deux minutes et demi faire un thé et je m’en fais peut-être 3-4 par jour.
  • Vérifier mes courriels personnels prennent 15 minutes par jour.
  • Vérifier les courriels de la job prennent 15 minutes par jour. Mais, quand je suis au travail, mes courriels prennent de 30 minutes à deux heures par jour à cause des suivis et des réponses.

Absent de cette liste : relaxer. Mais, bon, la lecture me relaxe, dormir me relaxe, cuisiner me relaxe, nester me relaxe…

 

Lundi reconnaissant

  1. Il me reste 3 jours de convalescence.
  2. C’est MOI qui décide qui fait partie de ma liste d’amis Facebook et je peux enlever qui je veux. Je viens de recevoir un message de quelqu’un qui me demande pourquoi je l’ai enlevé de ma liste d’amis. Parce que. Je ne suis pas obligée de garder tous les gens que j’ai connu dans ma vie sur ma liste. J’aime savoir ce qui se passe chez ceux qui sont encore sur ma liste mais, il y a des gens dont les statuts me donnent envie de vomir encore plus que mes vertiges. Ça serait un point positif si j’étais anorexique.
  3. Je viens du café et j’ai été capable de m’y rendre et de revenir sans me tenir nulle part.
  4. J’ai passé une demie-heure avec J. et c’était bien agréable.
  5. Repérer de la musique de Noël et de la musique du monde sur Grooveshark. Playlists Musique du monde et Noël.
  6. Manger des balais de marshmallows au chocolat.
  7. Acheter des p’tits savons Lucia. Hmmmm.
  8. Déballer mon savon à la lavande qui parfume la salle de bain en ce moment. Je l’ai acheté chez Histoire de Bulles à Lévis quand j’étais en voyage à Québec.
  9. J’ai restreint ma liste d’invités pour Noël. Je peux faire ça, c’est mon party.
  10. On s’est tapé un festival Indiana Jones, hier. Jusqu’à ce que mes fesses fassent mal d’être assise et que ma mâchoire craque à force de bailler.
  11. Se coucher de bonne heure. Wow.
  12. Avoir un chum qui prend soin de moi : fait réchauffer l’eau pour mon thé, transporte mon ordi (ce qui évite que je le crisse par terre parce que je suis étourdie), qui prépare le souper, qui me colle, qui fait mon café, qui attache mes souliers (pus capable de me pencher ben ben), qui m’emmène en promenade (pas de laisse)… J’en profite, je ne serai pas toujours malade et enceinte !
  13. Être l’humaine d’un chat qui change ses habitudes de sommeil pour se conformer à mes nouvelles positions et heures de sommeil. Habituellement, je dors plus sur le côté droit, mon chat se plaçait donc à droite. Vu que je dors plus souvent sur le côté gauche, il s’est mis à dormir sur mon côté gauche et il se trouve entre mon chum et moi. Pas mal drôle. Depuis que je suis à la maison, il est toujours collé sur moi quand je suis au lit que ce soit le matin, l’après-midi ou le soir.
  14. J’ai manqué un party de retraite à la job. Ça paraît sans coeur, mais, j’aime pas les fêtes au travail.
  15. Ce qui m’amène au point 15, pas de party de Noël à la job pour moi cette année ! Je me trouve bonne d’avoir fait ce que j’avais dit que je ferais : dire non au party de Noël platte où je ne pourrais presque rien manger au coût de 30$.
  16. Ah oui, hey, trouver sur internet la conjugaison du verbe se placer sans avoir à ouvrir mon Besherelle.

Lundi reconnaissant…le mardi

  1. Je sens enfin le bébé bouger.
  2. Mon congé de maternité s’en vient.
  3. Ça a été facile de commencer le ménage de mon bureau.
  4. La personne qu’on envisageait pour me remplacer ne répond plus à l’appel…mais, ce n’est pas mon travail de trouver un-e remplaçant-e, ni mon problème.
  5. J’ai déjà fait la moitié des recettes que je voulais faire pour mes cadeaux de Noël.
  6. Hier, j’ai pris une journée de congé pour aller au Costco avec C. Yé!
  7. Biscuits moitié beurre de pinottes-chocolat
  8. Biscuits fourrés aux mini Oréo
  9. Mon chum qui me frotte la bedaine, les fesses, le dos…
  10. Me faire dire « fait des beaux rêves » avant de fermer la lumière.

Grateful Monday

  1. I don’t feel I have to finish something if I don’t feel like it. Like finish a book or finish Nablopomo.
  2. I am still wearing a big sweater in the morning. It’s not cold enough for a coat. I’m always hot.
  3. I have managed to bake 4 different recipes for cookies since yesterday.
  4. I finally finished a big job last week. Big big job.
  5. I got congratulations about one of my blogs at work.
  6. I have a very nice colleague.
  7. Tide to go.
  8. 23 weeks and I still have plenty of energy.
  9. Swimming this morning, it’s a great way to start the week.
  10. There is a Soupesoup not too far from work. Yum !!
  11. We bought the stroller.
  12. We ordered the bed, the mattress and the rocking chair.
  13. I will have a baby shower !! Yeeeee !!

What a week

This week was so busy. But then it’s always busy.

This morning, I had a caffeine fit. I haven’t had those in a really long time. Since April. Anyway, I had a skinny vanilatte and even if there is not much caffeine in lattes, I had a caffeine fit. Going too fast, cold and sweaty hands, shallow breathing, not seeing clearly. As if I had 3 coffees or more.

I made mistakes. Small ones. But my boss laughed at me for doing one of them and then…she did it herself ! Now that’s funny ! 🙂

Nablopomo October : Between

What does between mean to me right now ?

Well, right now, in this moment, I am between being a couple with my boyfriend, being a girlfriend and a mom. Between a couple and a family. I am between being a working woman and a new mom on maternity leave. Between being highly functional and in control and being unsure of my decisions…and let’s face it, slightly out of control.

I have been between many things. Between the job I wanted to get out of and the new job I wanted. Between feeling miserable and on the way to feeling okay.

It could be a bad thing to be between but it’s not. I don’t feel uncertain and scared. I feel like I should enjoy what I have now and I live in expectation of what comes next. The new colleague I will have to train so the two colleagues will be able to function without me, the baby I will have to train to become a functioning baby, kid and adult, the couple I will have to return to so my love life doesn’t end with the baby, the family life I have denied myself for so long…

Between two good things.