Mercredi reconnaissant

  1. J’ai été chez mes parents en fin de semaine. Bonne bouffe !
  2. J’ai vendu deux toiles.
  3. Il a plu seulement en soirée hier.
  4. J’ai ENFIN trouvé des macaronis au fromage Annie’s au Costco.
  5. J’ai reçu mes Tupperware.
  6. Grâce à mon cuiseur de riz, j’ai fait un riz impeccable. Enfin.
  7. Hier matin, je me suis rendormie avec fiston jusqu’à 7h30.
  8. Le café. Cafééééééééééééééééééééééééééééééééééé.
  9. J’ai enfin eu des infos sur la halte-garderie dans mon coin.
  10. J’aime donc ça quand j’emprunte des livres à la bibliothèque et qu’ils sont bons.
Publicités

Lundi reconnaissant…le mardi

  1. Hier, j’ai découvert un nouveau Juliette et Chocolat…avec du meilleur service, plus près de chez moi et sans ligne d’attente : Cacao 70 sur la rue Ste-Catherine.
  2. Excellent frappé au chocolat à la menthe qui m’a fait beaucoup de bien.
  3. Le chef a mis une table dans la toilette des hommes pour que je change le bébé parce qu’il n’y a pas de table à langer. La toilette des hommes est hyper spacieuse alors que celle des femmes a deux cubicules qui prennent la place.
  4. Je viens de me faire un burrito déjeuner et je suis bourrée ! 2 oeufs, un avocat, du fromage et de la salsa…
  5. Parce que le bébé dort depuis plus qu’une demie-heure après une crise de nerfs (il avait froid, je pense).
  6. Hier, j’ai réussi à faire 2 pâtés au thon, l’époussetage de la chambre du bébé, le lavage du couvre-couette, j’ai fini de lire l’Embaumeur de Boston (traduction française mauvaise), etc.
  7. J’ai été chez mes parents en fin de semaine ! Enfin.
  8. C’est donc bon du saumon fumé…
  9. On entend les oiseaux !
  10. Demain, l’opération. Je vais enfin pouvoir retrouver une vie plus confortable.

Qu’est-ce que j’ai à pardonner ou à me faire pardonner?

J’ai déjà demandé à ma soeur de pardonner les affaires vraiment horribles que je lui disais quand on était petites. Je me suis excusée de bien des choses à bien du monde.

Ce que j’ai à pardonner, je ne veux pas le pardonner. Je ne pardonne pas à mon ancien coloc (entre autres) et je ne me le pardonne pas non plus. Je me sens coupable, j’ai encore peur des fois. Je ne sais pas comment pardonner et je ne pense pas que j’ai besoin de le faire. Il y a des choses qui ne se pardonnent pas mais ça ne veut pas dire que je vis dans le passé, que je suis fâchée et que j’y pense tout le temps. Quand je pardonne, je recommence tout le temps à penser que la personne a changé, je redeviens naïve. Quand je ne pardonne pas, je reste solide sur mes deux pieds. Pas question de croire à cette personne là.

C’est mon père et ma mère qui m’ont rendue comme ça. Je les en remercie. Ma mère, je lui ai pardonné bien des choses. Mon père, non. Mais, je n’ai jamais eu besoin de courir après ma mère alors que j’ai couru après mon père. J’ai espéré qu’il change, cru ses niaiseries. En ne lui pardonnant pas, je ne lui donne pas d’autres chances de me faire mal et je ne me donne pas d’occasions de recommencer à ouvrir une porte qui doit rester fermée.

Est-ce que c’est effrayant ? Oui. Mais, il faut ce qu’il faut.

Lundi reconnaissant

  1. En allant chez mes parents, je ne sais pas comment j’ai fait, mais je me suis reposée. Pourtant, l’autobus était en retard, il a fallu attendre 45 minutes à Châteauguay, le trajet a duré de 14h45 à 17h.
  2. Steak-frites de mes parents.
  3. Mon père m’a fait à déjeuner hier matin. Je me rappelle pas quand c’est arrivé la dernière fois.
  4. J’ai dormi toute la nuit, je me suis réveillée juste une fois, à 4h !
  5. Il y avait plein de monde au shower et on a été tellement gâtés !
  6. Juste un objet était en double. On a le coupon pour l’échanger.
  7. Juste l’ensemble d’hiver ne pourra pas être porté et devra être échangé. C’est un 6 mois. Bien trop grand pour quand il va naître et à 6 mois (plus ou moins), ce sera l’été !
  8. J-L et moi avons réalisé que c’est juste le début. Cet enfant-là va être tellement aimé et gâté.
  9. Les parents de J-L et ses soeurs ont dépensés comme des fous.
  10. Tout le monde avait apporté de la bouffe et j’ai des cupcakes dans mon congélateur. Tout était tellement bon ! 🙂 Merci ma cousine pour les cupcakes.
  11. J’ai réussi à me trouver une position confortable dans la voiture en revenant de chez mes parents.
  12. Ma cousine a réussi à se trouver un p’tit contrat. Yé pour elle !
  13. Il me reste des heures de mesures volontaires. Je prends congé aujourd’hui.

Return from far away

My boyfriend told me he is kind of glad to get my impressions about my bio dad confirmed. J-L called him and left a message saying he was in town and would like to meet him. Bio dad never called back. Disappointing and not surprising and a relief at the same time.

I come back loaded with stuff for the baby, a cold and a bit of anger towards my mom who drank too much as usual.

I even snored last night because of my stuffy nose. In fact, it was this morning once I finally got to sleep. The pillows are horrible. And my nephew started crying at 3:30. I was ready to get up but I was so tired…I eventually fell asleep. At 7, my bf and I were the only ones up.

We ate so well ! 🙂

Long weekend

This weekend is the Canadian Thanksgiving. In Québec we call it Action de Grâces. And I have never celebrated it. To people I know, it’s just a long weekend.

But it’s in October which means we go at my mom’s because my sister and my mom both have their birthdays in October.

My mom’s bf is coming to pick us up. No bus for us. And tonight, we eat steak and fries ! 🙂 The whole purpose of going down there before tomorrow is the steak and fries.

But before he comes pick us up, I have to go to the gym and go buy cat food.

Chez les parents

Je suis chez mes parents et j’utilise le iPad de mon père. En ce moment, les lettres sont invisibles. Je ne vois pas ce que j’écris…

Ma mère vient de me raconter qu’elle n’avait rien à manger et qu’elle a mangé du maïs et des radis cette nuit. Ayayaye.

J’ai vu ma grand-mère hier et j’ai reçu plein d’affaires pour le bébé.

Bon, je ne vois toujours rien et je suis sûre que le iPad va faire une maudite bonne c job d’écrire n’importe quoi…