Prime Minister schedule

I have never been so busy. Of course there are times when I have nothing much to do but I have never had such a busy social life.

When I look at my Outlook calendar, I see lots of colors, days with multiple appointments. Activities that should last 2 hours turn in 4-6 hours outside the house. At this point in my pregnancy, it is very tiring for my body.

Yesterday, I had an activity at the café. J. has opened a second floor ! I went with A. and C. I was planning to stay there maybe an hour. But A. and I arrived before C. and then we chatted and instead of getting home for 5:00…well, I didn’t get home until 8:00. C. and I went at Casa Manolo’s for dinner because I had planned on going with her for a while and last time, it was closed. I had to cut things short, I really wanted to go home. My bladdergina hurts easily.

Today, I am meeting with someone to sell my ice skates. I go to the gym with J-L. I have to return books to the library. I have the washing to do and some reading. It doesn’t seem like much does it. But for me it’s being busy. Probably because I’m tired.

Publicités

Surprise nap with the cat

I guess I was tired. Getting up at 5 just to take a shower so my bf can put a bandage on me, then waiting to call my friend so she can complain for an hour fifteen minutes, going to the library…I got tired.

I came back home expecting my cat to have moved the furniture (he was really excited before I went outside). He hadn’t, he looked calmer. So I took him in my arms and put him on the bed where he settled on his blanket. I lied next to him with my pillow and fell asleep a hand on his back. I may have slept for 45 minutes or an hour and I’m pretty sure my snoring woke me up.

Fait encore frette

-27 today !

Today is the day we chose to go at Canadian Tire to buy the shelves that will serve as the changing station. I also had to go to the library. Needless to say that we came back from Canadian Tire by taxi. Because my bladdervagina hurts now when I walk too long I went to the library by bus.

Bladdervagina : The place in my body that hurts at the end of the day. It hurts when I stand too much, when I walk too much, when it’s time to lie down.

The few people that were outside were as bundled as I was. No little lady in short skirt today !

I went to Itsi Bitsi for a cupcake and a latte while I finished reading « Paper Towns ». I didn’t think I would like the book so much. But I did.

I came home and J-L had assembled the shelves and I placed the diapers, wipes, etc. The changing pad is securely clipped.

The baby is coming soon, I’m in my 9th month. My maternity pants are still too loose, my old t-shirts from Reitmans still fit, I still go to the gym.

Neuronite vestibulaire

Je suis en arrêt de travail pour une semaine. Ma collègue qui avait suggéré une labyrinthite n’était pas loin…

Ça a commencé avant 10h avant-hier et ça s’est aggravé au point que j’appelle Info Santé. À quel point des étourdissements ne sont-ils plus normaux ? J’ai été à Saint-Luc vers 14h avec mon chum (je ne pouvais pas marcher toute seule) qui m’a mise dans une chaise roulante (encore plus mal au coeur…). Je ne voyais plus bien tellement ça tournait. Je me sentais tellement pas bien et j’ai fini par vomir. En public. Pis je me suis mise à brailler. En public. La honte.

L’infirmière au triage nous a dit que vu que je suis enceinte, il faut aller aux accouchements. Rendus là, on se fait dire que ce n’est pas une urgence et que je dois aller à mon hôpital. Équipée de mon petit sac en plastique, et de mon chum qui me tenait fermement, je suis retournée dehors pour prendre le métro et l’autobus. Après avoir vomi, j’avais moins mal au coeur, mais j’avais mal à la tête. Mais, le métro et l’autobus se sont chargés de faire réapparaître la nausée.

Au moins, rendue à l’unité familiale des naissances de l’hôpital, on m’a mise dans une salle sur un lit et on m’a branchée au moniteur pour entendre le coeur du bébé et voir si j’avais des contractions. Je me suis rendue compte que le bébé était un futur danseur de claquettes ! Allongée sur un lit, pas le choix de me rendre compte de tous ses mouvements. Mon chum riait parce qu’il avait l’impression que le bébé essayait de lui parler (quand le bébé bougeait, on entendait du bruit dans le moniteur).

On m’a apporté un souper que j’ai donné à mon chum. Tout ce que je voulais c’était de la soupe Lipton, des clémentines et des crackers. Mon chum m’a acheté 8 paquets de biscuits soda et ça a fait la job. J’ai dormi, j’ai eu des prises de sang. Tout était normal donc cle problème n’était pas la grossesse ou le bébé. La docteur a décidé de me garder en observation pour la nuit et l’interniste me verrait le matin.

Mon chum est retourné à la maison. Je me sentais pas mal seule, mais, je savais qu’il reviendrait le lendemain. Couverte d’un petit drap et de mon manteau, j’ai dormi. Toute habillée.

Une fois, une infirmière est venue me voir pour me dire que j’allais être déplacée dans une chambre quand une se libérerait et j’ai crié. J’ai dû faire assez peur à l’autre patiente ! J’ai eu peur, je pense qu’elle m’avait touché avant de me parler. J’ai sursauté et crié comme une fille ! J’ai pas mal ri après et elle aussi.

Finalement, vers minuit, une autre infirmière est venue me chercher et j’ai eu une chambre à moi toute seule. Elle a déplié une couverte et je me suis couchée.

J’avais tellement hâte de brosser mes dents, d’avoir d’autre linge. Je me suis réveillée plusieurs fois et éventuellement, je me suis dit que ça devait être le matin. Je n’avais pas une fenêtre dans ma chambre, un gros meuble la cachait, je pense, mais je voyais la lumière de dehors en haut du meuble. Il était 6h30. J’ai appelé mon chum qui m’a dit qu’il n’allait pas travailler.

Juste au moment où je commençais à déjeuner, il est arrivé avec : ma brosse à dents, ma crème pour le visage, mon déodo, mes pansements pour mon bobo, des fruits coupés, des craquelins, mes vitamines. Mon héro. Il a partagé mon déjeuner, fait des sudoku…

Le docteur a fini par venir me voir et il a diagnostiqué une neuronite vestibulaire. Déjà, ça allait mieux que le jour d’avant, mais, c’était pas fort. Après le dîner, que j’ai aussi partagé avec mon chum, on a été libérés ! J’avais assez hâte d’être chez moi, en pyjama, prendre une douche, coller mon chat. J’ai quand même pris une marche avec mon chum pour aller à l’épicerie (première fois que mon chum me laisse le chariot vu que ça faisait une marchette), au Jean Coutu pour aller chercher des Gravol, au café pour acheter leurs nouveaux fudges, puis à la maison. L’air frais, ça fait du bien.

J’ai été tellement bien traitée à l’hôpital. Je me suis sentie en sécurité, je me suis reposée, tout le monde était gentil. Le docteur était relax. La bouffe était très correcte et il y en avait beaucoup. Je ne sais pas qui est capable de manger une soupe, du ragoût de boeuf, des biscuits soda, du dessert, du jus, du lait et du thé, mais c’est pas moi ! Faut dire qu’on m’avait envoyé les repas riches en protéines.

Là, je suis en pyjama, celui que mon beau-père m’a donné au shower.Très confo. Dans mon lit avec le laptop, ma revue Food Network, deux clémentines, le magazine Jobboom. J’ai fait la vaisselle et parti une brassée de linge. Mais, je suis fatiguée et ma tête tourne un peu. Je lis mes courriels de la job, j’ai dit à ma collègue ce qu’elle devait compléter que je n’avais pas terminé.

Je peux voir dehors la neige qui est tombée. D’habitude, je fais la folle quand il neige, mais là…je veux pas tomber ! Mon corps m’a pas rendue vraiment malade, mais m’a fait pogner un virus qui me force à bouger lentement et à pas trop en faire. Si c’est pas un message ça…

 

La patte qui revole

Je suis encore plus fatiguée que hier. Je me suis couchée vers 21h15 hier soir mais chaque fois que j’allais m’endormir, mon pied droit bougeait tout seul. C’était comme si mon pied était plein d’énergie et prêt à bouger. Moncorps était fatiguée et relaxe sauf mon pied droit.

J’ai fini par me lever et aller lire sur le sujet dans mon livre « What to expect ». Je suis retournée me coucher et j’ai fini par m’endormir. Mais, mon chat…il bouge tout le temps.

Pus capable.

Trop fatiguée pour écrire en anglais

Je me suis réveillée pour aller à la toilette vers 2h15 du matin et mon chum m’a demandé de vider le climatiseur. Chaque fois que je le fais en pleine nuit, ça me réveille totalement et je ne suis plus capable de me rendormir. Donc, je suis réveillée depuis ce temps-là.

Je me suis habillée, j’ai pris mon sac et je suis partie chez Tim Horton’s en vélo. J’ai bu un petit café, mangé 10 timbits et j’ai lu. Quand je suis revenue, mon chum ne dormait plus parce qu’il s’était rendu compte que je n’étais plus là. Il était inquiet.

Faque on a décidé de partir travailler de bonne heure ! Il a marché vite et je roulais à côté de lui. On a pris son chemin et c’était le fun. J’adore me promener à Montréal très tôt le matin. Il n’y a personne ! Je peux prendre les sens uniques en sens contraire, rouler au milieu de la rue ou à toute vitesse. Pas de touristes !

Mais, là, chus fatiguée. Je ne sais pas si je vais passer à travers la journée.

7:15-17:00

I got at work at 7:15 this morning. I was supposed to leave at 15:30 but we had a meeting and it lasted three hours, from 2 til 5.

That is a very long day and I’m drained.

I’m tired, I was famished when I got home and now my tummy hurts. I think I ate too much. So I’m grateful it’s the end of the week and I get to stay home for three days.

I’m grateful :

  1. The week is over.
  2. I get my hair cut and my nails done this weekend.
  3. I see a friend and we are going to eat a special dessert : chocolate-raspberry pie from Chocobel.
  4. We eat outside in the evenings.
  5. I get to go to bed in 2 hours if I can wait that long.