Reconnaissance

  1. Aujourd’hui, ça va mieux. Hier, j’ai fini de travailler tôt, j’ai marché un peu, j’ai aprlé avec J. et j’ai bien dormi. Un Huberto pour 2, ça aide aussi. 😉
  2. Avoir un chum qui est de mon côté, ça aide aussi.
  3. Mon fils qui est en pleine forme ! Les plus belles caresses et les plus beaux bisous du monde.
  4. 3 paies ce mois-ci! Une chance, j’ai dû prêter des sous à mon chum pour sa passe de métro.
  5. Ça va bien à la garderie de mon fils.
  6. Le bébé bouge bien.
  7. La fin approche, il reste 8 semaines à travailler.
  8. J’ai assez de congés en banque pour pouvoir prendre une journée complète par semaine jusqu’à la fin.
  9. De la bouffe,m encore de la bouffe, dans le congélateur. Il faut que j’en fasse plus d’ailleurs comme le filet de porc cacciatore à la mijoteuse, omg, délicieux.
  10. Ce vidéo qui nous bien fait rire mon chum et moi :

Si je devais nommer 10 choses pour lesquelles je suis reconnaissante, quelles seraient-elles ?

Pas mal facile, je pense, pour quelqu’un qui fait cette liste toutes les semaines !

  1. Sentir mon bébé bouger. Ça fait un tremblement de terre dans ma bedaine.
  2. M’être sortie de toutes les merdes que j’ai traversé.
  3. Être partie de chez mes parents à 20 ans. Pas d’argent, aucune idée de ce qui s’en venait mais, au moins, j’étais indépendante.
  4. La thérapie a fonctionné.
  5. Je vis avec un homme merveilleux.
  6. Avoir de l’argent qui rentre.
  7. Avoir des assurances.
  8. Je ne manque de rien. De rien du tout.
  9. Quand je suis fatiguée, je peux faire une sieste.
  10. Je viens de réaliser que si mes amies ont été aussi présentes depuis que je suis en arrêt de travail c’est peut-être parce que je vis enfin une situation où elles peuvent faire quelque chose et que je les laissent faire : elles me divertissent !

Lundi reconnaissant…le mardi

  1. Je sens enfin le bébé bouger.
  2. Mon congé de maternité s’en vient.
  3. Ça a été facile de commencer le ménage de mon bureau.
  4. La personne qu’on envisageait pour me remplacer ne répond plus à l’appel…mais, ce n’est pas mon travail de trouver un-e remplaçant-e, ni mon problème.
  5. J’ai déjà fait la moitié des recettes que je voulais faire pour mes cadeaux de Noël.
  6. Hier, j’ai pris une journée de congé pour aller au Costco avec C. Yé!
  7. Biscuits moitié beurre de pinottes-chocolat
  8. Biscuits fourrés aux mini Oréo
  9. Mon chum qui me frotte la bedaine, les fesses, le dos…
  10. Me faire dire « fait des beaux rêves » avant de fermer la lumière.

Legacy

J’aimerais léguer les choses suivantes à ma future fille ou mon futur garçon. Il y a sûrement des choses qui se recoupent :

  1. L’importance d’une bonne santé financière. Payer ses dettes avant de mettre de l’argent de côté, planifier le règlement des comptes en fonction des paies, mettre un petit peu d’argent au cas où, que payer ses comptes et l’épicerie c’est une richesse parce que tu mets l’argent où t’en a besoin.
  2. Le respect de son corps. Ne pas laisser les gens te toucher si tu ne veux pas et être capable de le dire, faire de l’exercice chaque semaine vu qu’on vit longtemps, ne pas se priver côté bouffe mais bien manger quand même, que la sexualité n’est pas sale et qu’elle est bénéfique et très le fun (inclut la masturbation), que tout le monde a un corps et que personne n’est parfait donc il faut aimer ce qu’on a.
  3. L’importance d’une bonne santé mentale. Gérer son stress, diviser les grosses tâches pour qu’elles paraissent moins grosses, se réserver des moments de loisirs pour mieux travailler, avoir du fun, savoir prendre du recul face au jugement des gens et face au travail, ne pas laisser les autres dicter nos émotions ou nos actions, exprimer ses émotions, savoir pleurer pour décompresser, respirer par le ventre, accepter ses limites, savoir laisser aller, reconnaître et accepter ses émotions, reconnaître ses torts et s’excuser, reconnaître avoir besoin d’aide n’est pas un signe de faiblesse.
  4. L’amitié passe presque avant tout et en amitié comme en amour… Savoir choisir ses amis et ses amoureux, reconnaître les bons coups, être capable de reconnaître les drapeaux rouges, savoir communiquer sans crier ni frapper, savoir quand lâcher prise, être capable d’être là pour les autres en écoutant et en posant des questions sans chercher à réparer ce qui nous semble brisé mais qui ne l’est pas, savoir exprimer ses besoins, savoir quand partir…
  5. Cuisiner ! Entre autres, comment suivre une recette et quand improviser, l’hygiène dans la cuisine.
  6. C’est bien d’être inquiet pour certaines choses, mais c’est pas nécessaire de virer fou.
  7. Si on ne réussit pas du premier coup, réessayer en gardant en tête que si tu fais toujours les choses de la même façon en espérant des résultats différents, c’est pas logique. Ça marche avec tout. Quand il se passe toujours la même chose, qu’il y a des patterns, il est temps de changer de chemin !
  8. Ça donne rien de chiâler pendant cent ans. Si tu es insatisfait, change les choses.
  9. Personne ne lit dans tes pensées, exprime-toi.
  10. Les adultes ne sont pas des super héros, ils sont humains. Ils font des erreurs. Les adultes tombent amoureux aussi, ils ont de la peine aussi, ils méritent une vie à part de leurs enfants.
  11. Les dents ne sont pas faites que pour mordre, il faut aussi sourire.
  12. Qui pense peu se trompe beaucoup.

Et bien d’autres !

Grateful Monday

  1. It was the best vacation of my life.
  2. My friend and I got along great.
  3. We laughed all the time.
  4. I bought so many delicious things…
  5. The beds were so comfy.
  6. Travelling by train is relaxing and much more fun than by bus.
  7. Next year we will go in Gaspésie or to the Maritimes.
  8. I missed my boyfriend and he missed me.
  9. It was a great reunion.
  10. A friend of mine has met someone (my boyfriend’s best friend’s sister). I’m so happy for him !

The future is here

I started dating my boyfriend 2 years ago. It didn’t take long before we knew we were meant to be together and we wanted it to last. I knew within the first date that I wanted him in my life.

After three weeks, he had pledged his love and his life to me. It was kind of a wedding vow while he was sitting in my kitchen.

It has been a great 2 years during which I got a permanent job, he lost his and started school again, I stopped therapy, he moved in, we discovered the beach and tried fancy restaurants to celebrate stuff, we laughed, we broke my bed, I got raises, he asked for a loan, etc.

We talked about kids and having a house and it all seemed so far away.

But this week, we realized that the future is here. In 6 months he will finish school and get a job. After he gets a job, we wait three months…and we are going to « try it ». If everything goes well, we are going to have sexy time without protection. I will be 36 so I don’t know how long it will take but I am finally nearing that point I have waited for for years.

YEEEE!!!

Mono Monday : Fatherly love

Please visit SuperMom to see what others are showing for Mono Monday !

I don’t talk to my biodad. Last time I saw him was almost a year ago when we went to the funeral home for my uncle. My parents separated when  I was 7 and got divorced many years after that.

My mom met her boyfriend more than 25 years ago and he’s my « real » dad. I love him very much but we don’t say it. It took us a long while before we could hug, I was reticent to have to share my mom. And I didn’t recognize his authority. I was still hoping my biodad would remember he had two daughters. I stopped hoping he would call on my birthday a few years ago and I have been happier.

My mom’s boyfriend is the one that lends me his drill, he comes to Ikea with me, he assembles furniture and he helped me move a million times when I came to Montreal. Every time I go home, he makes my coffee, he makes homemade fries and he shows me his new computer, his pond, his new TV.

These pictures show the shelves my dad bought for me at Ikea. He went there by himself after we had gone and what I wanted wasn’t there. He returned to buy them for me. And he lent me his drill. I don’t depend on people much and I came to see this drill thing as a big thing. He goes at my sisters and fixes things or he goes skiing with them. I never ask for anything but the little bit I have, I cherish.

I put books I’m selling on them and the gifts I put aside for future birthdays or Christmases.

Shelves to put the books I am selling on Amazon.

Then there is the bookshelf he assembled for me. It was the first big piece of furniture I bought myself. I am still very proud of it.