Merdredi

Merdredi : le mix de mercredi et vendredi…dernière journée de la semaine. J’ai été tellement occupée aujourd’hui que je ne savais plus où me pitcher. J’ai le cerveau en bouillon. Hmmm, de la soupe Lipton ça serait bon.

Ça fait plusieurs jours que je me réveille à 2h du matin et que ça prend un bout avant que je me rendorme. J’ai hâte à la fin de semaine (qui commence tout à l’heure) pour dormir le matin. Chus fatiguée et je bois moins de café et le café commence à goûter bizarre. Cette semaine, j’ai demandé un café chez Café Art Java, un americano déca, et il goûtait la soupe au poulet.

À date, être enceinte est un gros PMS : je dors mal, je suis impatiente, je me sens bizarre, ma peau est plus grasse et j’ai mal aux seins. Ah oui, j’ai le goût de manger tout ce que je vois. Poutine avec ketchup, poulet frites, saucisses piquantes, crème glacée, hot dogs, barreau de chaise, quiche, oreillers, crayon, chips, souris d’ordi…et mes délicieux dîners végé ne me tentent plus du tout. J’étais partie pour un smoothie à midi (c’est merdredi et je voulais me payer la traite) et je suis revenue avec : une lasagne à la viande, de la pâte de tomate et deux pots de sauce organique aux champignons et au basilic.

Là, j’ai pas le choix d’aller magasiner des soutien-gorges sports parce que ma brassière Champion la plus extensible ne me fait plus. Mes Lululemon commence à avoir un p’tit air retroussé. Vu que c’est tout ce que je peux mettre quand je fais du vélo, ben, c’est ça. Oublie les brassières ordinaires, c’est une affaire pour que mes seins décrochent pis tombent à terre ou ben que je m’assomme avec. Évidemment, mon corps a toujours pas compris que j’ai deux seins faque mon sein gauche grossit à la vitesse de la lumière alors que le droit grossit à la vitesse d’un p’tit camion. Chus à veille de pencher d’un côté. Je vais manquer d’équilibre sur le vélo. Je vais marcher comme si j’étais un bateau avec juste une rame.

Il faudrait prendre des photos de mon déséquilibre pour mon album photo de grossesse. Ça serait classe.

Petit décompte

  1. Dans un mois, les vacances commencent et j’ai 4 semaines de vacances.
  2. Dans 4 semaines et 2 jours, je vais à Québec.
  3. Dans 1 mois et quelques jours, c’est ma fête.
  4. Dans 12 jours ça va faire 2 mois que je suis enceinte et je vois le docteur dans 10 jours.
  5. Le jour de mon 3e mois de grossesse, je vois ma famille pour aller aux dim sums et on va leur dire que je suis enceinte.

Je me croise les doigts que ça colle. Je me croise les jambes aussi.

Je me croise les doigts que mes seins arrêtent de faire mal à moment donné, mais pas à cause que je fais une fausse couche, juste parce que mes seins arrêtent de grossir. L’ami de mon chum, avec sa super classe, m’a dit hier, au resto : « Mets-les sur le comptoir, tout le monde va être content ». Beurk. Il a une blonde, je suis la blonde de son meilleur ami. Beurk. Pis c’est le futur parrain. 🙂 Tout le monde a besoin d’un mononcle colon.

 

Ma généraliste

I have a doctor that never thinks anything is problematic. Infection ? It will pass. Weird mole ? Surely benign but it’s mostly nothing. Symptoms that are never going away ? Come back with an illness or something serious.

So I got my paper to see a dermatologist. But all the symptoms that I have since 2007 point to nothing. So I’ll just have to suffer until it’s unbearable…or continue with the acuuncture and the osteopathy to make me feel better. So that’s what I’m going to do.

The only sign of alarm I heard was concerning my weight. I do eat five portions and more of vegetables and fruits. I haven’t eaten chips in a week and I eat dark chocolate instead of milk. I eat three meals a day. Nothing is wrong with my diet. Well…maybe that getting breakfast at the restaurant two times a week is a bit much.

Argh. I don’t want to count calories.