Legacy

J’aimerais léguer les choses suivantes à ma future fille ou mon futur garçon. Il y a sûrement des choses qui se recoupent :

  1. L’importance d’une bonne santé financière. Payer ses dettes avant de mettre de l’argent de côté, planifier le règlement des comptes en fonction des paies, mettre un petit peu d’argent au cas où, que payer ses comptes et l’épicerie c’est une richesse parce que tu mets l’argent où t’en a besoin.
  2. Le respect de son corps. Ne pas laisser les gens te toucher si tu ne veux pas et être capable de le dire, faire de l’exercice chaque semaine vu qu’on vit longtemps, ne pas se priver côté bouffe mais bien manger quand même, que la sexualité n’est pas sale et qu’elle est bénéfique et très le fun (inclut la masturbation), que tout le monde a un corps et que personne n’est parfait donc il faut aimer ce qu’on a.
  3. L’importance d’une bonne santé mentale. Gérer son stress, diviser les grosses tâches pour qu’elles paraissent moins grosses, se réserver des moments de loisirs pour mieux travailler, avoir du fun, savoir prendre du recul face au jugement des gens et face au travail, ne pas laisser les autres dicter nos émotions ou nos actions, exprimer ses émotions, savoir pleurer pour décompresser, respirer par le ventre, accepter ses limites, savoir laisser aller, reconnaître et accepter ses émotions, reconnaître ses torts et s’excuser, reconnaître avoir besoin d’aide n’est pas un signe de faiblesse.
  4. L’amitié passe presque avant tout et en amitié comme en amour… Savoir choisir ses amis et ses amoureux, reconnaître les bons coups, être capable de reconnaître les drapeaux rouges, savoir communiquer sans crier ni frapper, savoir quand lâcher prise, être capable d’être là pour les autres en écoutant et en posant des questions sans chercher à réparer ce qui nous semble brisé mais qui ne l’est pas, savoir exprimer ses besoins, savoir quand partir…
  5. Cuisiner ! Entre autres, comment suivre une recette et quand improviser, l’hygiène dans la cuisine.
  6. C’est bien d’être inquiet pour certaines choses, mais c’est pas nécessaire de virer fou.
  7. Si on ne réussit pas du premier coup, réessayer en gardant en tête que si tu fais toujours les choses de la même façon en espérant des résultats différents, c’est pas logique. Ça marche avec tout. Quand il se passe toujours la même chose, qu’il y a des patterns, il est temps de changer de chemin !
  8. Ça donne rien de chiâler pendant cent ans. Si tu es insatisfait, change les choses.
  9. Personne ne lit dans tes pensées, exprime-toi.
  10. Les adultes ne sont pas des super héros, ils sont humains. Ils font des erreurs. Les adultes tombent amoureux aussi, ils ont de la peine aussi, ils méritent une vie à part de leurs enfants.
  11. Les dents ne sont pas faites que pour mordre, il faut aussi sourire.
  12. Qui pense peu se trompe beaucoup.

Et bien d’autres !

Avortement sur Tweeter

J’ai commenté sur le post de Mel à propos de la femme qui a décidé de tweeter son avortement. J’ai toujours été honnête sur mon blog, mais le sujet de l’avortement est sensible et depuis que je lis plein de blogs sur l’infertilité je suis plus silencieuse à propos de mon propre avortement.

Voici mon commentaire sur le sujet du tweet :

Thank you for sharing your thoughts on this issue. I have made up my mind about abortion a long time ago. At 16, in fact, when I became sexually active. I was taking the pill but if I ever had an accident I would get an abortion because there was no way I could ever take care of this baby and it would be unfair to me, the baby and my family to have the baby and take care of it when I went to school. I wanted my kids to be happy and me to be happy with them.

I respect women who decide to keep the baby and are pro-life and I also respect the women who decide on having an abortion. Their bodies, their lives. I expect the same respect. I will never try to convince someone that being pro-choice is the only way to go and I hope noone will ever try to force me into a pro-life way of thinking.

But this story about tweeting an abortion makes me a bit sick. A blog would still have been public but not as much as the tweet. I’m all about education but I don’t agree with such a public display of TMI. Having an abortion is so private. I should know, I had one. I didn’t keep it to myself. I talked about it and when people judge someone else for having one I don’t hesitate to ask them if I seem evil ? No ? But I had an abortion and have never regretted it, it was the best decision possible at the time even if I was an adult (j’avais 29 ans). Am I evil now ?

It’s such a sensitive subject. It has become even more sensitive since I follow your blog and other women’s blogs about infertility. Everything seems so unfair. I only speak up about it because my abortion has been on my mind for a while because I read so many blogs and I wonder…about being honest about it, about hurting people, about sadness and hope and now about why someone would make such a big display of attention with a tweet.

Qui est-on pour juger de ce que les autres font de leur corps ? Que ça soit baiser, ne pas baiser, avoir un avortement, garder un bébé, prendre la pilule, manger trop de sel…on a le droit de ne pas être d’accord. Mais qui est-on pour juger comment les autres traitent leur corps ou pour juger des choix que les autres font ? To each his own.

L’Homme idéal, la liste : 2 ans plus tard

Il y a deux ans, j’écrivais ici ma liste de l’homme idéal. C’était en décembre 2007. En juin 2008, 6 mois plus tard, je rencontrais J-L, mon homme idéal. Parfait ? Non. Mais, idéal pour moi.

En faisant ma liste, je ne m’étais pas censurée et je savais que même si aucun homme ne pouvait rencontrer tous les critères, je trouverais sûrement quelqu’un qui s’en rapproche un jour. J’étais prête à rester seule longtemps et à avoir un enfant seule, en attendant.

Quand j’ai rencontré J-L, je sentais que c’était un bon gars. Je ne savais pas si c’était le bon, mais je savais qu’il était bon. Je savais que je voulais l’avoir dans ma vie comme ami si l’amour n’était pas possible. Il me faisait du bien (il m’en fait encore) et j’étais simple et naturelle avec lui et, ce soir-là, je n’ai pas porté un masque. Je n’ai pas essayé d’être quelqu’un d’autre, je ne me suis pas empêchée de dire ce que je pensais, ce que je voulais dans la vie, ce qui était important pour moi. Je pense que lui non plus. On a mis les cartes sur la table en partant. Désir d’enfant, job, maison vs appartement, besoin d’affection, notre vie jusqu’à ce jour-là…on a parlé sans jouer de game et je savais après quelques heures plus une ou deux dates que c’était et c’est toujours le bon.

Voici ma liste d’il y a deux ans. Où J-L se situe-t-il ? Voyons voir. En vert : Number one !! En vert et en gras : Deal breakers, sans ça, ça marche pas. En orange : Oui, non, des fois, ça va changer. En rouge : Non. Je suis super contente de voir que le vert l’emporte sur le reste ! La preuve qu’on peut rencontrer quelqu’un en ayant fait une liste  et en s’y tenant. Je vous jure que s’il n’avait pas rencontré mes critères les plus importants, je ne serais pas allée plus loin que la troisième date. Mais, il est génial, mon chum. 🙂

Gars idéal

1.    En bonne santé mentale / Good mental health : C’est un gars égal qui ne montre pas son stress, qui n’est pas bipolaire, dépressif ou schizo.
2.    Prends soin de lui / Takes care of himself : Il essaie. Avec son risque de diabète et son asthme, il pourrait faire plus attention. Mais, il a commencé à marcher beaucoup plus et je suis fière de lui !
3.    Respectueux de lui-même / Respects himself : Tout à fait
4.    Respectueux des autres, de son environnement / respects others and his environment : Tout à fait.
5.    Capable de s’exprimer / Capable of verbal and non verbal communication, expresses himself : Il a de la misère à formuler ce qu’il veut exprimer avec des mots juste parfois, mais il parle de lui, de ses émotions. Je peux lui poser des questions et il va me répondre.
6.    Gentil / Nice : À cent mille à l’heure
7.    Intelligent : Plus que beaucoup de gens que je connais !
8.    Honnête / Honest : Oui
9.    Fidèle / Faithful : Oui
10.    Positif / Positive : Oui. J’ai rarement connu quelqu’un d’aussi peu chiâleux. Il m’aide quand je capote.
11.    Bonne santé physique, pas aveugle, etc. (Pas de MTS ou herpès ou SIDA, pas handicapé) / Good physical health : no STDs, not seropositive, not handicapped, etc. : Un beau grand gars solide !!
12.    A déjà fait de la thérapie, au moins un an / Has done therapy at least a year : Non, mais il a tout un vécu et il a joué le thérapeute avec ses ex.
13.    Comprends le mot non, n’insiste pas pendant cent ans / Understands the word « NO », doesn’t insist for 100 years : Il est génial, pas d’obstination.
14.    S’implique émotivement / Emotionally available and ready to commit : Il a embarqué tout de suite, il savait en partant qu’il voulait être avec moi. Il est là, disponible, aimant.
15.    N’hésite pas à encourager / Doesn’t hesitate to encourage
16.    Aime embrasser / Likes to kiss
18.    Aime les chats, n’est pas allergique / Likes cats and is not allergic : Il n’aime pas les chats, mais il aime le mien même s’il pense que mon chat est une bête sauvage. Il ne comprend pas le concept de chat domestique.
19.    A une bonne job / As a good job : Avait…là, il travaille à temps partiel. Il est retourné aux études. Un jour, il va en avoir une bonne.
20.    Aime son travail / Likes his work
21.    Imaginatif / Creative or imaginative : Très ! Il a tout un monde dans sa tête.
22.    Aime marcher / Likes to walk : On peut marcher pendant des heures !
23.    Tendre / Caring
24.    Doux / gentle
25.    Patient / patient
26.    Fais des activités physiques régulièrement (Baise pas avec sa télé, Baise pas avec son ordi) / Is physically active – isn’t married with his TV or his computer : Ça commence !! Éventuellement, il va s’inscrire au YMCA avec moi.
27.    Trouve que je suis assez bonne pour lui / I’m good enough for him
28.    Capable de faire d’autres projets que des voyages, les voyages sont loin d’être prioritaires, il comprend que le vrai voyage se fait ici, toute la vie / Doesn’t have travel on his mind
29.    S’intéresse à une fille, pas à tout ce qui bouge / is interested in ONE woman not in everything wearing a skirt : Moi !!
30.    Aime lire / Likes to read : A commencé à lire après m’avoir rencontrée. Mais, ça s’est relâché.
31.    Sait conduire mais n’a pas de voiture / Knows how to drive but does not own a car : Il va prendre son permis pour sa future job.
32.    Sexy
33.    Grand (5 pieds 9 à 6 pieds 3) / Tall (5′9″ up to 6′3″) : 6’4″ !!!
34.    Belle peau / Nice skin
35.    Ne boit presque pas / Doesn’t drink a lot : Il boit chaque fin de semaine. Mais, je ne l’ai jamais vu soûl.
36.    Ne fume pas / Doesn’t smoke
37.    Ne touche pas aux drogues, n’y a jamais touché / Doesn’t take drugs, has never taken some
38.    Pratique le safe sex et n’a pas de pratiques sexuelles douteuses / Practices safe sex and has no weird sexual habits : Il a toujours, tou-jours, porté un condom ! Tu ne peux pas être plus safe que ça.
39.    Porter un condom est naturel pour lui / Wearing a condom feels natural to him
40.    A de l’ambition, des buts / Has ambition, goals : Je ne sais pas. J’imagine que oui, dans sa tête.
41.    Sait faire des massages / Knows how to give massages : Je ne le laisse pas faire, il est trop fort, j’ai l’impression de me faire écraputir chaque fois. J’imagine que ses ex étaient moins délicates que moi. 🙂
42.    Aime cuisiner, cuisine bien / Likes to cook, cooks well : Gâteau au chocolat…miam
43.    N’aime pas la musique heavy metal ou techno / Doesn’t like heavy metal or techno music. I should add Enya, Loreena McKinnett, etc. : Chacun écoute sa musique de son bord, la plupart du temps.
44.    S’aime et s’accepte sans être narcissique / Likes and accepts himself without being narcissistic : Comme tout le monde, son estime n’est pas à 100%. Mais, il s’aime et s’accepte assez pour aimer quelqu’un d’autre.
45.    Badtrippera pas sur mes choix de lecture / Will not go on a badtrip over what I read
46.    Ne refoule pas ses émotions / Doesn’t hide his emotions : Ça lui arrive de ne pas réaliser ce qu’il ressent. Mais, ça va quand même très bien.
47.    Va accepter ma décision par rapport aux enfants : j’en veux ou pas / Will accept my decision about kids – I want some or not : Y’a pas de décision là. Pour que ça marche, il fallait que j’en veuille. Lui, il en veut et ça a été clair dès le début. Si je n’en veux pas, ça ne marche pas. Ça va bien hein ? J’en veux.
48.    A le pouce vert / Possesses a green thumb : Je sais pas !
49.    Capable de partager ses intérêts, ses goûts, ses talents / Capable of sharing his interests, what he likes, his talents
50.    Habile de ses mains : pour la maison / Is handy with housework, woodwork and whatever around the house
51.    Habile de ses mains : sexuellement / Is handy sexually
52.    Capable de faire un budget et de le tenir / capable of establishing a budget and to keep it : Je pense que oui. Ça ne serait pas comme ça que je budgéterait mais, bon. Il arrive, c’est le principal ! Et c’est un soulagement pour moi.
53.    Réaliste / Realist : Pas sûre…
54.    A des choses à dire ! Sans être un moulin à paroles ni un accaparant, un radoteur / Has something to say ! Without being a rambler or monopolizing : La plupart du temps, il vit dans sa tête. Mais, si je veux qu’on parle, il parle et amène des bons points !
55.    Catholique croyant à « théorie » comme moi. Ou catholique comme Lisa. Ou athée. / Catholic or atheist : Athée all the way
56.    Est « spirituel » mais pas gna-gna comme LF / Spiritual without being gna-gna (crystals, luminous dreams and whatnots)
57.    A lu No Logo, trouve que Michael Moore est drôle mais exaggère, que les pubs pour femmes sont débiles, mais ne sont que des pubs / Has culture and general knowledge, opinions : has read No Logo, finds Michael Moore funny but exaggerated, knows that women-oriented publicity is just that, publicity
58.    Prend ma main en public /Takes my hand in public : C’est donc le fun !!
59.    Ne pense pas maison, bébé, mariage au bout d’une semaine ou d’un mois et demi…ou de six mois / Doesn’t think about house, baby, marriage after a week, a month and a half…or six months : Euuuuuhhh après quelques semaines, il m’a dit qu’il était mon mari…on pensait déjà à avoir des enfants ensemble…
60.    Me dit qu’il m’aime au moins une fois par semaine, est attentionné et romantique. / Says he loves me at least once a week, is thoughtful and romantic : Il est fantastique !!
61.    Fais mon café chaque matin même s’il est fâché / Makes me coffee every morning even when he is mad at me : Son café est meilleur que le mien, va savoir.
62.    Habite seul / Lives alonel : Quand on s’est rencontré, ça faisait six mois qu’il habitait seul à quelques rues de chez moi (20 minutes de marche).
63.    Sourit / Smiles
64.    Fait le même salaire que moi ou meilleur / Same salary as me or better : Au début, oui. Ensuite, non. Mais, un jour, il va faire un meilleur salaire.
65.    Se renseignera sur ma maladie et n’en fera pas une maladie, justement. Me posera des questions, verra que je suis « moi » et pas une telle personne qu’il a connu…/ Will gather information on my illness and will not become sick about it ! Will ask questions, will see who I am and that I’m not someone else. : Il s’est fait son idée, mais ne s’est pas renseigné. Il m’a fait confiance et il a vu comment je suis.
66.    Prends ses responsabilités / Takes his responsibilities
67.    A des amis, est sociable / has friends, is sociable : Plus que moi !
68.    A un bon contact avec sa famille, une famille sans problèmes majeurs / has good relations with his family, has a family without big problems : Il n’est pas trop proche de sa famille ni en guerre. Ça va bien.
69.    Accepte mon bordel sinon il en ramasse une partie / Accepts my mess or he cleans up ! : C’est un travail d’équipe.

Honnêteté

On m’a dit plusieurs fois que je suis honnête. Envers moi-même et envers les autres aussi. Alors, je vais être honnête même si ça fait peur. J’ai peur que quelqu’un que j’aime lise mon blog et prenne ça mal.

J’ai écrit un post sur « Le mariage de mon meilleur ex » il y a un an, je ne sais pas si je l’ai ramené ici ou s’il est encore sur mon autre blog. Anyway, je ne suis pas allée au mariage.

Je ne suis pas allée parce que ce n’était pas pratique et pas ma place.

On a été ensemble quelques mois, c’était super. Ça a fait très mal quand ça a été fini parce que je me sentais très bien avec lui et que le sexe était…wow. Pas sensationnel, plus rien ne sera pareil wow. Juste wow, c’était le fun, relaxe, excitant.

On est restés amis parce que c’est une personne vraiment trippante. On s’est moins vus, moins parlé. J’ai traversé une étape de ma vie vraiment stressante (pour savoir de quels stress je parle allez voir http://bazookah5.wordpress.com et mon post sur The year of Living Dangerously ici) et je l’ai appelé pour parler. Des conversations où je prenais toute la place et son oreille. Comme quand on était ensemble. Il me donnait ce qu’il avait à ce moment-là. Lui, je ne l’écoutais pas vraiment, je n’avais pas d’écoute dans le temps. Mais, je l’aidais quand il avait le coeur brisé à cause d’une autre femme. On allait boire un café, je lui passais des mouchoirs. C’est un homme sensible.

On ne se voyait pas souvent parce que c’est le genre de gars à être toujours hyper occupé et à oublier les autres personnes. Il ne garde prend contact avec ses amis régulièrement. Mais, c’était correct, on pensait à l’autre et c’est ça. Il s’est fait une blonde avec qui il a eu envie de faire sa vie et il l’a mariée. Moi, j’ai continué mon chemin, ma quête pour être une meilleure personne, me sentir mieux. Puis, j’ai rencontré mon chum, il est emménagé et je me prépare à faire ma vie avec lui. Je suis enfin amoureuse et ça fait du bien. Et je suis aimée en retour.

Mais, bon, je ne voulais pas aller au mariage parce que je suis encore attirée par lui et je pense que lui est encore attiré par moi. Il aime les femmes, toutes les femmes alors je ne pense pas que ce soit personnel. Mais, pour moi, c’est personnel. Je pense que c’est même hormonal. Quand on est ensemble, on entend les moteurs rugir.

À un moment donné dans ma vie, j’ai décidé que dans mes relations avec les hommes, j’arrêterais de faire exprès d’aguicher ou de faire hyper attention pour pas que le gars pense qu’il m’attire. J’ai décidé de prendre du recul, d’écouter avec objectivité, de garder la tête froide. Et avec ce gars-là c’est pas facile. Je me sens ackward, bizarre. Il me regarde, je le regarde, on regarde ailleurs. Ses yeux, ses mains, mes souvenirs. La possibilité est là de se sauter dessus.

On aurait pas de misère à en parler ensemble. Mais, on se voit avec sa blonde ou avec mon chum. Et c’est une question de respect. Il est avec une femme qui l’aime et il ne veut pas la faire souffrir. Il a eu une longue réflexion sur sa capacité à s’engager, ses infidélités, ce qu’il veut en relation etc. Et moi, je respecte ses efforts. Je ne veux pas saboter sa relation, je suis heureuse pour lui. Et maintenant, je suis amoureuse. Je respecte mon chum, je l’aime. Je ne veux pas perdre ce que j’ai et pourrais avoir avec lui.

Je me devais d’être honnête envers moi-même et honnête en général. Je suis très attirée par cet homme-là. Je sais que lui aussi.

Maintenant que je l’ai écrit, la sensation va s’estomper. Jusqu’à la prochaine fois où je vais le voir.

La porte se ferme

Already over, I just couldn’t be with someone the same age as my parents, a coworker and I just couldn’t have sex. I didn’t want to, I didn’t want to have sex just because either. I really like him but it would be unfair to string him along.

But this man showed me more respect and kindness than most of my boyfriends put together. It was worth it just to feel this again.

Chez moi n’est pas chez toi

Oui, j’avais mal à la tête quand tu as appelé ce soir. Mais ce qu’il y a aussi c’est que c’est tout le temps les maudites mêmes affaires qui reviennent et qui ne se règlent pas. Ça me tanne. Ça me fait dire que j’ai pas le goût de parler, que j’ai pas le goût de te voir parce que je sais que tu vas me reparler de ça ou que moi, je vais te reparler de telle affaire.

Pourquoi on ne règle rien ? J’haïs ça me chicaner. J’haïs ça être dans des situations que je vivais quand j’étais ado. J’ai déjà vécu ça. Ça ne me tente plus.

En passant, non, je ne veux pas d’enfant. J’ai envie d’en vouloir un. J’ai envie d’être enceinte et heureuse de l’être mais je ne veux pas le produit final. Pas avec toi.

J’ai pas envie d’être une femelle castratrice. J’ai pas envie d’un esti de macho qui comprend juste avec sa queue non plus.

Tu sais ce que je veux ? Ce que je désire réellement ? Je veux être avec un homme qui a réglé ses affaires. Ou qui est rendu à peu près au même endroit que moi, qui est capable de faire les efforts qui comptent, qui se sent sécure. Je veux un homme qui est présent. Je veux être écoutée avec les oreilles et les yeux, je veux une vraie écoute et je veux quelqu’un qui me parle, je veux bâtir une relation. Je veux un futur.

Non, je ne regarde pas ailleurs. Et tu sais pourquoi ? Parce que les hommes ne m’intéressent pas en ce moment. Je ne suis pas en manque, le sexe est secondaire, très secondaire dans ma vie. Je ne fais pas confiance aux hommes en général. Alors pourquoi en chercherais-je un autre ?

Je t’ai dans ma vie et je vis assez d’aventures rocambolesques comme ça. Ou pas du tout.

Tu sais pourquoi je ne te dis pas plus souvent que tu es beau, fin, etc. ? Parce que je te le dirais deux mille fois par jour que ce ne serait pas assez.  Tu ne me crois pas. Tu te crois. De toute façon, tu me dis que tu te fais cruiser au travail. Rien de ce que je fais ou dis ne pourra remplacer les mots ou les gestes de tes parents.

Tout ce que tu as à comprendre ce sont ces évidences :

  • Je ne vois personne d’autre sauf mes amis.
  • Pas de gars hot dans mon entourage sauf toi.
  • Présentement je ne suis pas dans le mood pour jouer à des jeux amoureux du genre : je casse, je reprends. Je n’ai pas été dans le mood depuis des années.
  • Je m’occupe de moi.
  • Il faut que tu t’occupes de toi.
  • Vis ce que tu as à vivre.
  • Il faut que je m’affirme. Il faut que tu aies des limites.

Autre chose :

  • Entrer chez quelqu’un c’est un privilège pas un droit.
  • Tu sais, ton hypothèse sur les cercles ? Eh bien, ma maison, c’est mon nid. Personne n’y entre. Je suis dans ce cercle là, mon nid. Tu y es entré et là, je ne me sens pas respectée ni écoutée. Je ne t’empêche pas d’aller à la toilette, de prendre ta douche quand tu en a envie, de boire un verre d’eau quand tu as soif, je te fais à bouffer. Je te dis de mettre la musique que tu veux quand tu arrives.
  • Ce qui me gosse c’est ton attitude macho du genre Chez toi c’est chez moi.
  • Tu n’es PAS chez toi.
  • Attention à mes voisins, traite-moi avec plus de politesse également.
  • Je m’appartiens, je ne suis pas à toi.
  • Ce qui est à moi n’est pas à toi.
  • Trois mois ne font pas de nous LE couple, UN couple méga officiel. Trois mois avec moi ne te donne pas de droits. De la même façon que je n’ai pas de droits avec toi.
  • En décidant de ne plus venir chez moi, ça me soulage plus que ça me punit. Je suis déçue de ce qui s’est passé. Je ne comprends pas ton attitude. C’est juste ça qui est ça. Les fumeurs fument dehors, n’est-ce pas ? Même principe.

Tu te punis en me gossant avec tout ça parce que ça m’éloigne, je me refroidis, je m’impatiente.

Tu as décidé de partir l’autre soir.

Tu as décidé que tu ne voulais plus être en relation.

Puis, tu as décidé que tu ne voulais plus revenir chez moi.

Je te l’ai dit, c’est pas moi que ça punit.

Tu ne m’as pas demandé pour revenir ensemble alors, techniquement, nous ne sommes plus ensemble. Je t’ai même redonné tes affaires.

Je prends cette relation de moins en moins au sérieux. Tout ça, et pour quoi ? Parce que je te demande de réaliser que ma maison et ta maison sont deux choses distinctes. Nous sommes deux êtres séparés. J’ai des besoins et un de mes besoins est d’être respectée chez moi.

Si tu avais envie qu’on revienne ensemble, comment se fait-il que tu ne m’aie pas demandé de revenir ? Si je t’aime ? Si j’ai encore envie d’être avec toi ?