Je vis dans The Matrix

19 septembre 2007

Does it happen to you that you feel like most people live in an illusion, concentrating on material things, never really living true emotions or talking about real stuff; never asking themselves questions about the world, their Self or taking hold of their spiritual environment ?

I feel like I live in the Matrix, surrounded by people who live like this. And I feel like everything is an illusion and will not last for ever. The sun is shining now. But it may not be shining tomorrow.

I know that we are conceived a blank slate, fresh and pure, full of possibilities. When we are born we are already on a journey influenced by what happened while we were growing inside the womb and we already have the possibility to become good or evil. I can’t just be bubbly. I sense and see and feel what surrounds me. I can’t be in denial thinking nothing is ever going to happen to me, I know what is out there. There is a Power greater than us but there is not just A Power there is more.

Denying this is what gets me in trouble with myself and denying what I feel in general is what gets me in trouble with myself and others. Usually I just shut up. I won’t anymore.

10 chansons préférées

Oh…je sais, je sais, celle-là…Okay attends…Euh…Me semble que je l’aimais celle-là ?…Oh boy, qu’est-ce que ça va dire de moi…ah oui, celle-là…Bref, ça doit faire 20 minutes que je regarde ce que j’ai sur itunes. Okay, là, ça fait une heure…

Bon, j’ai 28 chansons que j’aime vraiment beaucoup. Je vais tricher et en metter 10 sur mon autre blog, héhé.

Voyons voir…J’ai pas le choix, ça me prend une liste de chansons anglos et une liste de chansons francos.

Je dois dire que je suis étonnée de voir que la plupart des chansons ont rapport avec mes ex ou avec mon enfance.

  1. If I Were Your Woman / Gladys Knight and the Pips : Quand j’ai découvert cette toune-là, je la chantais plusieurs fois de suite par jour, à tue-tête, bien sûr. C’était pendant ma période de célibat et des chasteté, je pense.
  2. Dreams / Fleetwood Mac : Cette chanson-là a marqué ma vingtaine. Je me rappelle la première fois où je l’ai entendue. C’était dans la chambre d’un de mes colocs. On était une gang à écouter de la musique pendant qu’ils fumaient. M.T. était là et cette chanson-là va toujours me faire penser à lui. Quand je l’écoute, j’ai l’impression qu’il pleut. La chanson a été reprise par The Corrs sur un disque hommage à Fleetwood Mac, Legacy.
  3. Like it or not / Madonna : C’est la chanson de mon indépendance et de mes phases Fuck You. J’adore cette chanson-là parce que ça met des mots sur ce que je pense : Je suis qui je suis, that’s it.
  4. Sarasa / Susheela Raman : C’est la chanson qui a fait que je me suis mise à écouter les disques de Putumayo et la musique internationale.
  5. If You Were a Carpenter / Dolly Parton & Joe Nichols : J’ai plusieurs versions de cette chanson, mais celle-ci est celle que je préfère parce qu’elle est enjouée. Quand j’étais petite, Ma Soeur et moi étions fascinées par Dolly Parton…je vous laisse deviner pourquoi. C’est une version country et ça doit me venir de mon père qui trippe country.
  6. One / Johnny Cash : J’avais demandé à Y. de me faire des CD et j’ai écouté ces cd-là à répétition et je trouvais des messages cachés partout. J’aurais donc aimé que Y. m’ait choisi ces chansons-là pour m’envoyer un message pour vrai…Quand je veux penser à lui, j’écoute ses CD. J’étais surprise de trouver cette chanson-là dans ses compilations…punk. J’avais aimé la version de U2, mais celle de Johnny Cash est émouvante à cause de sa voix. Frissons.
  7. Way Back into Love / Hugh Grant and Drew Barrymore : Oui, je suis quétaine. Mais, bon, j’aime les comédies romantiques et j’aime Drew Barrymore et pendant ma période de célibat, le soundtrack de Music and Lyrics m’a donné de l’espoir et de la joie.
  8. Anyone at all / Carol King : Encore une chanson de trame sonore. Je trippe sur Meg Ryan et j’ai écouté You’ve Got Mail mille fois. C’est la chanson de la fin du film et elle me faisait pleurer chaque fois. Je m’en fous de déjà savoir la fin. C’est comme si la fin pouvait changer, on sait jamais. Alors quand la toune jouait et que je voyais arriver Tom Hanks avec son chien…je braillais. Et je pensais à mes ex que j’aurais aimé aimer plus longtemps. Pis ça me donne l’impression d’être dans The Sound of Music. Allez savoir.
  9. It Wouldn’t Have Made Any Difference / Todd Rundgren : Ah cette chanson-là je l’associe aux ruptures, ça me rend triste. Je l’ai découverte dans le film Almost Famous, un de mes films préférés. Et son autre chanson qui me rend triste je l’associe à l’amitié entre hommes et femmes. J’ai découvert Can we still be friends ? par le film Vanilla Sky.
  10. Slingshots / Morley : Celle-là vient de la trame sonore de Felicity, la série télé. J’avais une période de déprime et Felicity m’amenait dans cet état-là, le genre de funk où je descendais quand je pensais à mes ex. C’était dans la vingtaine et j’étais encore plus nostalgique que maintenant.
  1. Toutes les chances / Mara Tremblay : Au travail, j’écoutais souvent Espace Musique et j’ai découvert Mara tremblay comme ça. Eh bien, cette chanson, me fait penser à mon chum. Amourrrr. Je passe mon temps à penser à toi…J’ai toutes les chances d’échapper mon coeur.
  2. Les oreillons / Tricot Machine : C’est une amie qui m’a fait écouter ça pendant qu’on passait du temps à son chalet et il a fallu que je me retienne de pleurer quand j’ai écouté cette chanson-là. Je pensais à C. mais, je ne suis jamais passée proche de lui dire…mais, j’ai pensé à Y., à M., à ma solitude. Ça fait cent fois que je me rends pas à ton oreille…cent fois que j’t’le dis pas…Grosse émotions.
  3. Fais-moi une place / Julien Clerc : J’ai fait mon spectacle de ballet sur cette chanson quand j’avais six ou sept ans. Mais, c’est le Troll qui est venu me chercher dans les trippes avec ça. C’était tellement pathétique et triste que j’ai craqué. Je pense que c’est la seule fois où il a été honnête et vulnérable avec moi.
  4. Je suis venue te dire que je m’en vais / Carmen Consoli : La soeur de H. est revenue d’Italie avec le CD de carmen Consoli dans ses valises. Je comprends rien à l’Italien mais cette chanson en français a frappé juste. Pour la salope en moi qui a cassé avec bien des hommes sans me retourner…hum. A aussi été chantée par Jane Birkin ainsi que  par Jo Lemaire.
  5. Je m’appelle Solitude / Romane Serda : J’étais curieuse d’entendre le CD de la blonde de Renaud et j’ai été enchantée. Et toute pognée. Aime-moi, aime-moi comme si tu m’avais inventée…Je pensais à l’homme que je voulais rencontrer quand j’écoutais ça.
  6. Montréal / Ariane Moffatt : Encore le Troll. J’avais le coeur qui volait dans ma poitrine quand j’écoutais la chanson qui me faisait vivre l’espoir pendant qu’il était en voyage. Elle est restée une chanson que j’aime parce qu’elle est joyeuse. J’ai des visions d’aéroports ensoleillés.
  7. Saskatchewan / Trois Accords : Okay c’est niaiseux les chansons des Trois Accords, mais je ne peux pas résister à celle-ci. Pathétique, évocatrice, triste. Bouhou.
  8. Et si tu n’existais pas / Doba Caracol : La version est encore mieux que celle de Joe Dassin. Une chanson qui me fait penser à J. D. La chanson des peines d’amour, du romantisme.

Je ne sais plus quoi choisir.

Perception et obligation

Je suis en train de lire sur l’approche phénoménologique de Rogers quand je lis cette phrase (pas pour la première fois et elle me saute à la figure chaque fois) : « Les individus se comportent toujours de manière à conserver et à confirmer la perception qu’ils ont d’eux-mêmes ».

Et il y a ce mot qui revient toujours : perception.

Ça revenait toujours en thérapie. On était souvent dans le domaine de la perception. Comment je perçois les choses par rapport à comment une autre personne perçoit les mêmes choses. Chaque personne vit les choses différemment. Ce qui est traumatisant pour moi va passer six pieds au-dessus de la tête de quelqu’un d’autre. Ce qui me laisse indifférente va vraiment fâcher quelqu’un d’autre.

Puis, il y a la perception qu’on a de soi-même. Une de mes amies se perçoit comme quelqu’un qui a toujours besoin d’aide, qui n’a pas le choix, qui est perdue. Comme la phrase le dit plus haut, les gens se comportent de façon à conserver et confirmer la perception qu’ils ont d’eux-mêmes…mon amie persiste à dire qu’elle se perd toujours, qu’elle est incapable de trouver son chemin seule, elle refuse qu’on lui explique où est le nord. Elle se voit comme une personne vulnérable. Moi, je ne la vois pas du tout comme ça.

Je ne sais pas pourquoi, mais rendue là dans mes réflections, je me rappelle chaque fois comment j’avais dit à ma psy que je ne m’attachais pas à elle. Comment pourrais-je m’attacher à quelqu’un que je paie ? Elle n’a pas le choix de m’écouter, je la paie. Elle travaille pour moi.

Pis ça me rappelle comment je disais à ma mère qu’elle n’avait pas le choix de m’aimer ou de s’occuper de moi parce que c’est ma mère. C’est à ce moment que ma mère m’a appris que…elle ne devrait peut-être pas me dire ça mais…il y a des mères qui n’aiment pas leurs enfants, qui ne s’en occupent pas. J’étais surprise mais pas tant que ça. Ça ne m’a pas troublée. mais, en ce moment, je vois un parallèle entre ce que j’ai dit à ma mère et ce que j’ai dit à ma psy.

Un p’tit melting pot, ce soir.

100 Choses, bébelles, trucs, patentes

J’adore faire des listes et j’ai vu plein de blogueurs faire cette liste-là. Alors…voilà.

  1. J’aime faire des listes. Duh.
  2. Je suis en train de transférer mon blog ici
  3. Je viens d’acheter mon premier appareil photo digital
  4. Je suis gauchère
  5. Quand je peins, j’aime peindre avec du rouge. Sans rouge, ça marche pas.
  6. Je ne sais pas quel âge a mon chat, 5 ans ? 10 ans ?
  7. Mon gynécologue est le meilleur docteur du monde
  8. Mon parrain est disparu il y a une vingtaine d’années et je le cherche. Marc Doucet, né le 7 juillet 1952.
  9. Les Transformers m’ont fait rire. Tellement plein de clichés !
  10. Je ne comprends pas le phénomène Elvis Gratton.
  11. J’aurais marié Louis-José Houde ou Heath Ledger. Mais, Heath est mort et j’ai rencontré mon chum avant que Louis-José fasse sa demande.
  12. Mon horloge biologique sonne et je la fais taire depuis que j’ai 28 ans.
  13. Je suis incapable de rester assise à regarder un film ou des épisodes télé. Il faut que je bouge. Au cinéma, je bouge sur mon siège. À la maison, je me lève 50 fois, je cuisine, j’écris mes blogues etc.
  14. Je suis lion ascendant bélier…je pense.
  15. J’aime les cupcakes mais je trouve que ceux des magasins goûtent le Duncan Hines.
  16. Depuis que je suis à Montréal, j’ai eu 4 chats.
  17. Je suis avec J-L depuis un an et c’est la meilleure relation que j’ai eu.
  18. J’attends avec impatience mes revues chaque mois. Je suis abonnée à 3 revues.
  19. Chaque semaine, je regarde les nouvelles revues en kiosque. Je peux en acheter plusieurs d’un coup, j’adore les revues !
  20. J’ai des tendances d’addict. En période de grand stress, je fumerais, je boirais, je potterais, je lâcherais ma job pour aller sur une terrasse. À la place, j’écris, je mange, je me noie dans les épisodes télé et je fais du ménage. Et je grogne.
  21. D’ailleurs, ça fait deux mois que mon armoire est pleine de boisson et ça me rend nerveuse.
  22. Les gens me disent que je suis patiente, diplomate, gentille, drôle.
  23. Okay je suis drôle et ça m’arrive d’être gentille. Mais je suis impatiente et je crois qu’en cas de doute s’abstenir. Alors je me tais.
  24. D’ailleurs, ma mère croit, elle, qu’il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de se taire. Pas ben ben bon quand on a des problèmes.
  25. J’aime mieux avouer que j’ai un ou des problèmes que patauger et me noyer dedans. Seule.
  26. J’aime ça un bon café le matin. Ou deux. Ou trois si je suis chez mes parents.
  27. The Cranberries sont mon Elvis.
  28. Je crois fermement qu’Elvis, James Dean, Jim Morrison, Janis Joplin, Marylin Monroe, Michael Jackson et Che Guevara ont faké leur mort et sont en train de se faire bronzer à poil sur une île secrète.
  29. Quand je fais la vaisselle, je ne range presque jamais les plats de plastique. Ça m’emmerde. Et je n’essuie pas la vaissellle, je la laisse sécher.
  30. Quand je fais le lavage, souvent, je laisse une brassée dans la sécheuse. Des fois, le linge propre reste dans le panier pendant des jours avant que je le plie.
  31. Je n’endure pas les mottes de poils, de cheveux ou de poils de chats dans la salle de bain. Depuis que j’habite avec mon chum.
  32. Ma stratégie anti grand ménage hebdomadaire c’est d’avoir des lingettes désinfectantes, des linges statiques, un Swiffer. 15 minutes ici et là, un bon ramassage de livres, revues, linge et voilà. Par contre, la vaisselle est faite chaque jour.
  33. Je change les draps aux deux semaines. Ce qui est considéré comme souvent…et je change les serviettes chaque semaine.
  34. J’avoue que je commence à m’ennuyer au gym. Il va falloir que j’essaie autre chose alors je vais faire du Gymstick, et peut-être du baladi.
  35. Après mon voyage à Halifax, je vais ramasser mon argent vite-vite pour suivre le programme court en psychologie de la Teluq. Je ne sais pas si je veux faire psycho sociale, intro à la psycho ou l’autre…
  36. J’ai eu une Attestation d’Études Spécialisées en reprise d’entreprise l’automne passé (2008). Ça comprenais le démarrage d’entreprise aussi.
  37. Je ne suis pas faite pour avoir une business.
  38. J’ai été diagnostiquée bipolaire en 1995. Re-diagniostiquée plusieurs fois.
  39. Pourtant, il a suffi que je commence à parler à une psy pour ne plus avoir d’épisodes.
  40. Je ne prends donc plus de médicaments depuis décembre 2007 et ça va très bien.
  41. J’ai cru que j’avais un casier judiciaire pendant 13 ans. Je n’ai donc jamais demandé de passeport.
  42. Je n’ai toujours pas de passeport.
  43. Les gens pensent que j’ai peur de l’avion et que je n’ai jamais voyagé. Mais, non. L’avion, le train, l’autobus etc. j’adore. Et j’ai été à Acapulco une fois, aux États-Unis plusieurs fois, et dans d’autres provinces aussi.
  44. Cet été, ça va être la première fois que je prends l’avion depuis mes 15 ans.
  45. Je ne parle plus à mon père biologique depuis 2006.
  46. Je suis passée à « ça » de ne plus parler à ma mère. J’entretiens un contact minimal parce qu’elle me fâche tellement.
  47. J’ai appris que rien n’est aussi fort que l’amour d’un enfant pour ses parents malgré les pires choses qui arrivent.
  48. Les gens de ma famille sont les personnes qui me font le plus de mal. Et pourtant, j’en ai mangé de la merde.
  49. J’aime CSI mais Horatio Cain me fait faire la danse du bacon. PAS capable. Je préfère CSI Las Vegas et CSI New York.
  50. Quand j’écoute des séries télé, je trippe sur des filles du genre Kara Thrace (Battlestar Galactica), Temperance Brennan (Bones) ou Shane McCutcheon (The L Word). Tough and rough. Débrouillardes, capables de se battre, fortes.
  51. Ça fait des mois que je n’ai pas peint.
  52. J’ai plusieurs parapluies dans mon escalier, un dans mon bureau au travail et un autre que je garde près de mon sac, dans le couloir. Je le prends avant de partir. Quand je le prends, je le laisse dans mon sac pendant des jours.
  53. Depuis que mes parents sont sur Facebook, ils ne m’appellent plus. Pas besoin, avec mes statuts ils savent tout.
  54. Depuis que Ma Soeur a eu son bébé, plus personne n’existe ! Sauf le bébé. Ils ne nous demandent même plus comment ça va.
  55. Si j’avais le câble, j’écouterais The Food Network, le poste de science fiction, Fox et Showtime…et Global.
  56. Si j’avais une télé, ma vie serait en ruine. Je n’irais plus travailler, je ne parlerais plus à personne, je ne ferais plus le lavage, mon chat mourrait probablement de faim.
  57. J’ai acheté tellement de linge cet été que je ne sais plus quoi mettre.
  58. Mes cuisses font couic-couic.
  59. Je trippe sur les pretzels au chocolat.
  60. Hier, mon chum m’a acheté un sac de Doritos. J’adore les Doritos mais j’essaie de ne pas en manger sinon je tombe dedans.
  61. Je déteste les annonces à la radio.
  62. Étrangement, depuis que j’ai eu mon diplôme j’ai presque toujours eu des jobs inventées : recherchiste iconographique, directrice de bibliothèque (je ne suis pas bibliothécaire et ce que j’avais à faire dépassait tout ce qu’on attendrait de la vie d’une technicienne), et là, je m’occupe d’implanter des produits ExLibris et je me demande pourquoi c’est pas quelqu’un en informatique qui fait ça.
  63. Je suis chiâleuse.
  64. J’aime faire des sondages.
  65. Je pensais qu’à 25 ans je serais mariée, que j’aurais des enfants et une maison.
  66. Je pensais qu’à 30 ans, j’aurais fini de faire des bébés.
  67. Laval c’est poche.
  68. Il n’y a jamais trop de fromage et d’olives sur une pizza.
  69. J’aime vraiment les magasins de vrac. Je ramasse des sacs d’amandes fumées, de mélanges de fruits séchés, des pretzels au chocolat, des olives…miammmm.
  70. Avant de rencontrer mon chum, j’avais fait une liste de ce que je voulais dans un homme. Et chaque fois que j’avais une date, je comparais et je regardais les drapeaux rouges. Résultat, j’ai attendu 1 an et demi et quand j’ai rencontré mon chum, même s’il ne comparait pas à 100% de ma liste, je savais que c’était un bon gars et qu’il deviendrait LE bon gars.
  71. Je me suis habillée avec du brun, du noir, du blanc, du gris pendant un long bout de temps.
  72. Là, je porte du rose, du vert, du bleu, du rouge…
  73. J’haï ça être obligée de demander à mon chum de passer la balayeuse. Mais, si je ne lui demande pas, il n’y pense pas parce que ce n’est pas important pour lui.
  74. Ça fais un bout que j’ai compris que la façon de montrer qu’on aime quelqu’un dépend des gens et pas de comment on aimerait que la personne nous le montre. Si toi, ta façon de le montrer c’est de le dire, c’est à ça que tu vas t’attendre. Mais, la personne avec qui tu es ne le dis peut-être pas. Ça ne veux pas dire que la personne ne t’aime pas. Ça veut dire qu’elle te le montre autrement : faire ton café tous les matins, t’écrire des lettres, arranger ce qui est brisé chez vous etc.
  75. Je suis attentive aux signes. Quand je veux quelque chose, je garde les yeux ouverts. Je suis consciente.
  76. Le seul cours que je ne veux absolument pas rater dans ma semaine c’est le pilates du samedi. C’est sacré!!
  77. Pour être reposée, je dois dormir de 9 à 10 heures par nuit.
  78. J’ai tendance à vouloir manger quand je m’ennuie, quand je suis fâchée et j’ai tendance à vouloir me payer la traite quand ce que j’ai à faire va être pénible. Par exemple…quand je fais des liquidations au travail, j’ai plus tendance à m’offrir un latte au caramel sans sucre. Le sans sucre est ma concession. Sinon, mon café au caramel c’est 500 calories !!
  79. Je fais attention aux portions et ce n’est pas facile.
  80. Je mets du lait de soya au chocolat dans mon café à la maison.
  81. Je recycle, je donne le linge que je ne veux plus mettre.
  82. Je lis plusieurs livres en même temps.
  83. J’adore aller à la plage Jean-Drapeau.
  84. Je mets de la crème pour le visage FPS 15 tous les jours. Quand je fais du vélo ou que je vais à la plage ou pour des longues marches, je mets de la crème FPS30, 60 ou 70. J’ai de la crème, un stick et un vaporisateur. J’ai aussi une autre crème légèrement teintée FPS25.
  85. Franchement, je ne peux pas vivre sans le métro.
  86. Mon épicerie préférée est IGA.
  87. Mais, j’aime MAXI aussi, ils ont le linge Joe Style Frais. Mon costume de bain et plusieurs de mes robes et de mon linge de sport sont de cette marque.
  88. En transférant mes blogs, j’ai effacé plusieurs histoires plattes. J’ai aussi effacé des références à certains collègues de travail énervants.
  89. C’est rendu que je ne parle presque plus aux gars au travail. Je ne comprends pas trop, là, mais il suffit de sourire pour que le gars pense que je suis intéressée. Alors, je suis polie. Point.
  90. Quand je serai à la retraite, je vais jouer au bingo, à la pétanque.
  91. Je vais prendre ma carte de l’âge d’or dès que je peux pour magasiner chez Jean Coutu à rabais.
  92. Je vais teindre mes cheveux rose ou bleu. Sauf s’ils sont tout blanc.
  93. Moi aussi je vais aller jaser au Tim Horton’s.
  94. Et je vais faire des croisières et des voyages de quelques jours.
  95. Et je vais avoir plusieurs chats. Un chat noir qui va s’appeler Herménégilde. Un chat roux qui va s’appeler Télesphore. Un chat tacheté qui va s’appeler Croquignolle. Et d’autres.
  96. Mon chum pense qu’on va avoir des jumeaux. Moi, je ne veux rien savoir. Un à la fois svp. Sinon je vais être obligée de faire des Kegel à vie.
  97. Un jour, je vais engager une femme de ménage.
  98. Un jour, je vais être riche !! Millionnaire !!!
  99. Je pense à diversifier mon portefeuille.
  100. Là, je vais travailler. Ça fais plusieurs jours que j’ai commencé cette liste-là, elle est enfin finie.

Livres de cuisine

Diagnostic de trouble bipolaire

Avril 1995

Mois approximatif mais bonne année.

J’ai été diagnostiquée bipolaire. C’est un soulagement.

Je prends des médicaments depuis 13 ans maintenant. Je n’ai jamais pris de pause, sauté une semaine. Une pilule une fois de temps en temps. Mais, je n’ai jamais pensé que je devais arrêter à cause de mon manque de libido, mon sentiment d’être sans émotions ou pour quelqu’un d’autre.

J’ai eu peur qu’on me juge en premier. J’ai gardé ça secret. Mais, en allant à un groupe de soutien j’ai réalisé que je me contentais de gober mes p’tites Smarties sans vraiment accepter ma maladie. J’ai braillé une shot, j’ai capoté et j’ai pris ma santé en main.

Quand j’ai fait ma grosse dépression, j’ai arrêté de garder ça secret. J’en parle ouvertement.

J’ai commencé avec Lithium et maintenant, je prends du Manerix et du Topamax. J’arrête mes médicaments dans quelques mois. Je suis stable, à l’état « normal » depuis 7 ans et en thérapie depuis deux ans.

Être bipolaire c’est poche quand on entend les gens parler des autres bipolaires qui ne prennent pas de médicaments, ne se soignent pas, quand ils les décrivent comme étant fous ou légumes. Je me suis traitée dès le début. Je n’ai jamais été folle ou légume.

Écrit en septembre 2007

Août : La Vérité, les perceptions

In front of us we have a multitude of futures. Every decision and/or action leads us to another future and I guess we rarely go in a straight line from point A to Z. The road is more or less crooked.

I think the same can be said about our perceptions about people or events. What I see is my truth but may not be yours. My truth is not necessarily The Truth. The things you see are your truth, your reality. If I see the same thing, my truth may very well be different from yours.

We have different eyes, we see different things. We have different truths.

When I see someone as they are, you may see only the surface. For an event that I see on a very basic level you may see all the links and undercurrents. Do not doubt that I could see it too. Maybe I choose not to. After all, we can choose our battles and our truths, can’t we ?

Do not doubt either that I see the shifts of power, the undercurrents, motivations of the people in front of me. Sometimes the most basic of grasp can bring more than you think. I don’t need to master something to see where it’s going. I’m not talking interplanetary travel here.

Human beings are basic in their emotions. From the base stems more complex equations. If I see at another level what the person is and you can see only what is in front of you it doesn’ mean that my truth isn’t valid. After all, my truth is my reality.

Dream a little dream

4 novembre 2007

Lately I have strange dreams but they are just that…dreams. I have to note some of my dreams and discuss them with the therapist. And really I don’t see the point. I have done research on dreams, sleep, insomnia and all that when I was younger. Okay I do see the point of talking a bit about it, but since I know there is not just one theory about dreams, really, to me it means nothing.

I dream about my ex-boyfriends a lot. I dream about work. I dream about my colleagues. I dream about driving a car. I dream about cats. I dream that I read. The therapist then spins it all into something that has nothing to do with what I saw. It makes me insane because she asks me what I think it means…and what I think it means isn’t what she thinks it means.

Anyway, I don’t know what most things mean when I dream. I don’t care because when I dream of someone it means nothing to me. Except if I dream about My Sister and I beat her up. That..I know it means I would like to do it and I repress it and I just do it in my dream. If I have sex dreams, it just means that during the day I repress all sexual thoughts so they escape during the night. But it doesn’t mean I would do it and certainly NOT with the people in my dreams. Eeeeewww !!

Sometimes my dreams feel real and I wake up asking myself where is the dream ending, what part’s real. I have to think about the day before to remember…okay, all I feel now is not real. I dream in color at night, I smell, if I’m hurt it hurts for real when I wake up suddenly.

But dreams are just dreams and reality is now. People I see in my dreams can be parts of me, images I saw in the day, people I think about, people I don’t want to think about…so that’s it I leave it at that. There is night. There is day.