Dimanche reconnaissant

  1. On a découvert Sweet Lee’s et le Hâvre-aux-glaces ce matin.
  2. C’était une belle marche en famille.
  3. Le bébé fait sa sieste…ça me fais du bien. 😉
  4. Il fait soleil et j’ai pu étendre mon linge dehors.
  5. J’ai fait un cours de step hier matin et mondoux que ça a fait du bien.
  6. Je suis reconnaissante d’être capable de sentir quand je suis stressée et d’être capable de faire ce qu’il faut pour diminuer mon stress.
  7. Je recommence à m’entraîner…
  8. Je recommence à faire des chickaboom…
  9. Mon bobo est enfin guéri !!!
  10. Mon chum est un ami et je suis bien avec lui. C’est un bon combo ami-mari-amant-papa.
  11. J’ai encore cassé avec une amie il y a quelques semaines. Ben, c’est plutôt elle qui a cassé. Et je m’en porte très bien. Si nos chums ont décidé que c’était un malentendu, je sais que c’est elle qui m’a le plus insultée dans toute l’histoire et je suis contente que ça soit fini. Tant pis.

Sois gentille

Je viens d’une famille ou c’est bien de sourire et de ne pas avoir d’émotions telles que la colère, la tristesse, l’irritation etc. Ma mère me dit encore « Tourne ta langue sept fois avant de te taire ». Vous avez bien lu : avant de te TAIRE. Ce n’est donc pas si surprenant que j’ai été diagnostiquée bipolaire et que j’ai eu des relations si malsaines.

Puisque ce n’était pas bien de dire combien j’étais mal à l’aise ou malheureuse à cause de ce que les gens disaient ou faisaient, j’aigissais comme si tout était beau. Plus encore, j’ai fait confiance à quelqu’un près de moi et j’ai été violée et j’étais incapable de dire autre chose qu’un petit « non, ce n’est pas une bonne idée ». Je ne pouvais pas me résoudre à ne pas être gentille et à me défendre physiquement. Ce n’est pas gentil, je pourrais déplaire. J’ai donc réprimé mes émotions et « oublié » les évènements.

Ma mère a toujours dit aussi  » On fait son lit comme on se couche » ce que mon esprit a traduit comme « ce qui se passe c’est ta faute alors démerde-toi ». Je ne parlais donc jamais de mes problèmes, j’essayais de tout régler moi-même

Ma mère n’intervenait jamais non plus entre Ma Soeur et moi comme si « soyez des bonnes p’tites soeurs » suffisait à faire de nous des humains civilisés, à régler nos chicanes. a sister. On n’a jamais réussi à s’entendr,e on ne savait pas comment ! Elle est méchante, égocentrique   et m’a humiliée plusieurs fois en public. Moi, je ne disais rien pour NE PAS l’humilier ELLE.

Je ne suis plus gentille. Je romp mes relations plus vite que Lucky Luke quand je ne suis pas heureuse, que le gars est salop ou que l’amie est bitch. Je m’affirme FORT. Je n’ai pas vu Ma Soeur pendant 2 ans de 2006 à 2008 et ça m’a fait beaucoup de bien. Ne plus aller dans les fêtes familiales m’a fait énormément de bien aussi.