Lundi reconnaissant

  1. Mon rhume va finir par passer.
  2. Il restait des crêpes pour déjeuner ce matin.
  3. Mon souper d’hier était super bon.
  4. J’ai été deux fois dehors en fin de semaine.
  5. Il faisait soleil !
  6. Je suis reconnaissante d’avoir mon chum. Si j’étais célibataire, ça serait pas mal rough toute seule dans la maison. Toute seule pour tout faire et personne pour aller chez le docteur, pour aller marcher…
  7. Si j’étais célibataire et enceinte, je n’aurais personne pour peinturer la chambre.
  8. Encore une semaine en arrêt de travail.
  9. J’ai pu faire plusieurs desserts sans cuisson depuis la semaine passée, tous bons et ça me divertit.
  10. Grâce à IMDB, j’ai découvert d’autres séries. Ça me divertit pendant que je suis à la maison.
  11. Il reste juste 10 semaines et quelques avant qu’on lui voit la bette à ce bébé-là.
Publicités

Ça allait bien hier !

Hier, ça allait bien.

Puis, je n’ai presque pas dormi la nuit passée…ce matin, je me suis dépêchée d’aller donner un bec à mon chum à la porte et paf ! J’ai recommencé à être étourdie et à mal filer. Puis, la diarrhée est arrivée. Elle semble m’avoir quittée, mais, bon.

Bleh. Je ne me sens pas assez confiante pour aller au bureau de poste toute seule et juste assez peut-être pour aller à la station de métro pour rencontrer mon amie avec qui je vais prendre un café. Je voulais aller ailleurs après, mais je vais laisser faire.

 

3e journée en congé de maladie

Je me sens pire que les deux derniers jours. J’ai hâte que ça passe. Je dois me tenir à tout quand je me déplace.

J’ai fait la vaisselle, mais je ne veux même pas plier le linge. Je me suis recouchée et j’ai dormi une heure et demie. Je pense que la Gravol a aidé.

Je me sens comme un marin saoul.

Mon chat ne va pas bien

L’année passée, mon chat a arrêté de manger pendant un bout. Il n’aimait plus sa bouffe et ça a pris un temps pour que je découvre que c’était le problème. En 2008, il a déprimé pendant un bout aussi.

Là, ça fait deux jours, trois jours, qu’il reste couché sans bouger ou presque. Il ne mange pas, il boit un petit peu. Il ne va plus dehors, il ne ronronne plus. Il utilise sa litière. Le jus de thon ne l’intéresse pas, sa bouffe non plus.

C’est un chat qui va dehors habituellement. Il a peut-être attrapé un coup de chaleur. Après tout, la canicule dure depuis deux semaines. Il a peut-être mangé quelque chose de pas bon. Il se fait nourrir par les voisins.

Il a vomi l’autre soir, juste de l’eau. Hier soir, mon chum a pointé des herbes séchées à côté du tapis. Je me dis qu’il a mangé de l’herbe pour s’aider. Peut-être une boule de poil bloquée ?

Ça m’inquiète parce que je ne sais pas l’âge de mon chat. Il habite chez moi depuis 2006 ou 2007. Il était déjà adulte à ce moment.

Là, je me cherche une clinique vétérinaire parce que je ne veux pas utiliser celle près de chez moi. La vétérinaire a mal diagnostiqué son problème d’oreilles la dernière fois où je suis allée.

J’aime vraiment beaucoup beaucoup mon chat. Quand il est entré dans ma vie, il a fait une différence énorme.

Le voisin, une fiction

Je m’asseois sur le sofa de mes parents et je regarde dehors. C’est tellement calme. Le temps est gris, on entend rien. Même les tondeuses sont muettes. C’est étonnant pour un dimanche. Pas d’enfants qui jouent au hockey ou à kick-la-cacanne, pas de chants d’oiseaux. Ici, c’est sûr qu’on entends pas de sirènes de pompiers, de moteurs de camion. On est loin du centre-ville. C’est le calme plat. Ou ben le calme platte. C’est selon.

Je ne sais pas quoi faire de mes mains. J’ai un peu froid.

Je remarque que le voisin semble en contemplation. Il est debout, les mains derrière le dos et il regarde son asphalte. Qu’est-ce qu’il regarde comme ça ? Des fourmis ? Des craques ? Un spot d’huile ? Peut-être qu’il essaie de faire un avec l’univers, héhé.

Peut-être qu’il pense à sa femme ?

Quand on est déménagé ici, les voisins étaient déjà là depuis quelques mois. Eux aussi avaient de la garnotte dans l’entrée, un gazon qui poussait par patch et pas de piscine. Depuis ce temps-là, ils ont fait faire l’asphalte, ils ont installé une piscine hors-terre, ils ont planté des arbres à fruits, un jardin, construit un cabanon…Pendant qu’on a fait faire l’asphalte, installé la même piscine, installé un érable et un bouleau, fait un jardin, acheté un cabanon qui vient de chez Canadian Tire et rajouté deux enfants…et fini la cave pour faire des chambres…ils n’ont pas eu d’enfants. Mais ils ont accueillis tous les chats errants du coin. Ils auraient pu ouvrir une animalerie.

Louise est décédée il y a quelques mois.

Maintenant, il vit seul. Il ne reçoit plus autant de visites. Sa belle-mère avait l’habitude d’aller jouer au backgammon avec eux autres chaque jeudi et de venir souper chaque dimanche, mais elle le visite rarement depuis que sa fille est morte. Je peux seulement imaginer le silence dans cette maison-là. Ils n’ont jamais été extravagants, bruyants. Pas de visite, pas de partys. Pas de passions particulières. Je ne sais même pas ce qu’il faisait comme métier avant de prendre sa retraite.Il a 56 ans, pas toutes ses dents, une grande maison, un  grand terrain, pas d’enfants, pus de femme.

Je me demande si c’est à ça qu’il pense ? Peut-être qu’il pense à ce qu’il va faire maintenant. Je me demande s’il va quand même nourrir les chats.

Peut-être qu’il pense à comment sa femme est morte…j’ai entendu bien des choses. Quand j’ai été chez Yellow, la vendeuse m’a dit qu’elle avait le cancer, phase terminale. La serveuse au Bidon, elle, m’a dit que c’était plus grave que ça. Mes parents disent qu’elle a eu un accident d’auto. Un ami infirmier m’a dit que, oui, c’était dans une auto, mais qu’elle avait fait exprès. « C’est dur de penser à un accident avec une pomme de terre ou autre chose dans le tuyau, vitres et portes fermées, toute seule, sur le rang Ste-Marie, un terrain vague loin de tout. » C’est ce qu’il a dit. Elle a été retrouvée le lendemain. Sa voiture avait passé une partie de la veille et une grande partie de cette journée-là au gros soleil.

Évidemment, j’ai entendu les « pauvre madame », les « c’est peut-être mieux de même », les « franchement, elle aurait dû se battre plus que ça »…et j’ai vu les signes de croix. Je ne pensais même pas que les gens faisaient encore le signe de croix pour ça. Si elle s’est fait enterrer, les suicides ne doivent plus être considérés comme des péchés…mais je ne sais pas vraiment si elle a été enterrée. Qu’est-ce qu’ils font s’ils ne peuvent pas les enterrer au cimetière coudonc ?

Là, il arrache des touffes d’herbes qui dépassent de la bordure. Il se garde occupé, en tout cas. Mais, pas vite.

Mes parents m’ont dit que c’est lui qui est malade maintenant. C’est un peu triste hein. C’est bête la vie. Mariés à 22 ans, genre. Une trentaine d’années ensemble à mener une p’tite vie tranquille, à suivre une p’tite routine, à penser à la retraite qu’on va prendre ensemble…et pouf. La maladie, le deuil. Tout seul. Mondoux que c’est platte.

Je me demande à quelle heure passe l’autobus.