Lundi reconnaissant

http://8tracks.com/mixes/278136/player_v3

  1. Le mix en haut. 🙂
  2. On a eu une fin de semaine ensoleillée ! Coup de soleil…
  3. J’ai essayé Bixi et c’est trippant.
  4. Mon amie, C., m’a quasiment écrit une lettre d’amour.
  5. M.M. a refait son apparition et on a rendez-vous mercredi.
  6. J’ai rêvé à mon ex (bark)…et quand je me suis réveillée, c’était juste un rêve.Fiou.
  7. J’ai mangé mes premières McCroquettes depuis que j’ai mes broches vendredi.
  8. J’ai mangé mon premier hamburger depuis que j’ai mes broches hier.
  9. Mon chum qui se lève de bonne heure pour m,aider avec mon pansement, qui m’attend pour aller prendre le métro. Priceless.
  10. Milwaukee dans 6 dodos.
  11. J’ai trouvé LE sac à dos pour mon laptop, mon carry-on pour l’avion.
  12. Mon chum et moi planifions un voyage pour cet été !!
  13. Ma cousine et moi, on s’est payé la traite chez De farine et d’eau fraîche !
  14. Les élections aujourd’hui. On va faire manger d’la marde à Harper. 🙂

Confession

I was invited to a birthday party and I decided not to go. After I said I would.

I felt weird accepting the invitation. Her friend J. called me saying that M. was going to be 30 and she wanted a party and she had made a list of people she wanted there. But it’s supposed to be a surprise party.

Anyway, I told J. I didn’t understand why M. would want me there. We haven’t seen each other in 2 years. I had invited M. to get a drink and she always told me that we would go when she would be less busy. It never happened. After 2 months I let go. She didn’t call and I didn’t either.

After everything we went through and after missing her, I thought the party would be good. But I have a tendency to say yes when I’m invited to her things because I don’t want to be petty about her inviting me only on special occasions. I feel like the good china you get out at holidays, you never take it out daily. I don’t want to seem like I’m holding a grudge. But I think I am.

We had a fight a long while ago and I never got over it. I felt betrayed by M. and it wasn’t the first time. I have missed her friendship a lot but I guess I am still angry. I don’t know why. It’s been so long.  I invite her to see my paintings exhibited in a restaurant, we had a small party and she came for five minutes. When she invited me to celebrate life…in an email sent to at least 20 people…I accepted and I went. I barely got to talk to her. And now it’s the birthday party. I am supposedly an important person to her. That’s what J. told me.

And I wonder. Why? Does she have a new boyfriend she has to show me ? Five minutes to spare ? Or an invitation to call her while she is so busy ? Why does she want me there ? If I was so important, she would ask to see me alone so we could talk.

I am exasperated by this. Anyway, I decided not to go. I miss J-L and he’s there and we’re going on a date tonight instead. In three months he finishes school. Those three months can’t come quickly enough.

Meanwhile, I’m going to continue my quest for firendship to find a friend who won’t tell me « when I do this sign, go away and leave us alone ». Yep. You read right. Exasperated.

Avant-dernier jour avant la fin de Nablopomo

Enfin ! Il reste demain et c’est la fin du mois. Fini Nablopomo. Jusqu’au prochain.

Aujourd’hui, je me sens seule. J’ai hâte que J-L finisse l’école. Depuis qu’il a commencé ses cours, j’ai l’impression d’avoir un colocataire au lieu d’avoir un chum. Vu qu’il n’est pas très pro-actif, si je ne suis pas là, il ne fait presque rien dans la maison et il ne se fait pratiquement pas à manger. Je ne reçois pas d’appels ni au travail ni à la maison, pas de courriels.Pareil comme si j’étais célibataire.

C’était dur au début, l’automne passé. C’est devenu mieux, mais là, je recommence à trouver ça difficile.

C’est sûr qu’on ne pense pas pareil. Il est sociable, pas moi, Il ne pense pas à acheter des bananes, à passer la balayeuse, à faire sa vaisselle. Moi, oui. C’est sa job la balayeuse alors je ne la passe pas à sa place. Mais, ça m’énerve que depuis qu’on est ensemble, l’appartement n’est jamais propre d’un coup. Le même jour. C’est vraiment fatiguant.

Dans une semaine, ça va faire un an qu’on vit ensemble. Je ne sais pas s’il va y penser. Même chose pour notre anniversaire de deux ans. L’année passée on était tellement excités. Là, on fait des plans qui vont nulle part. Je ne sais pas ce qu’il veut. C’est vraiment tannant.

Il faut que je me fasse des amis de mon âge. Pas facile. J’en ai des amis. Mais, avec l’histoire de H., le fait que j’ai flushé M.M., il me semble que c’est de pire en pire. V. n’a plus le temps de rien depuis qu’elle a des enfants. Mes collègues ne sont pas des amis. Pas vraiment. C. reste à l’autre bout de la ville et, depuis qu’elle a eu son chum (je ne sais plus s’il sont encore ensemble ou pas), ben, elle n’appelle plus, elle ne demande plus à me voir. Si je la contacte, elle me dit oui tout de suite. Mais, c’est toujours moi qui fait les premiers pas.

Comme avec mon chum. Si je veux faire autre chose que l’épicerie, le lavage, la bouffe et écouter des épisodes télé, il faut que je demande. Sinon, il ne demande pas. Il va demander à sortir jouer au pool, à sortir dans un bar pour aller danser. Moi, je déteste le pool et danser, je réserve ça à une soirée une fois par année.

Bref, je déprime. Je trouve ça platte. Beurk.

Les vrais amis et les amis Facebook

Bon, je viens de resserrer mes paramètres de confidentialité une fois de plus. La très grande majorité de mes « amis » sont dans ma liste d’accès limité depuis un temps. Là, il me reste peut-être une dizaine de personnes qui ont accès à tout.

J’ai une amie que je n’ai pas vu depuis longtemps. On était supposé se voir en novembre. Pas d’appel. Un mot sur Facebook une fois de temps en temps pour me dire qu’elle ne m’a pas oublié. « Bientôt! » Quand elle sera moins occupée qu’elle dit. On est au mois de février ! Come on.

Bien ce soir, j’ai appris qu’elle déménage avec son chum demain. C’est par hasard que j’ai su qu’elle avait un chum…grâce à son profil Facebook, sur son babillard. Pas dans son statut. Pas grâce à un appel, un email. Non. Facebook.

Je me doutais qu’elle avait un gars dans sa vie parce que, comme plein de monde, elle disparaît dès qu’un mec se pointe. Les autres personnes cessent d’exister. C’est d’ailleurs ce qui a causé notre rupture d’amitié. C’était donc évident que si elle avait un gars dans l’oeil…et son lit…elle ne ferait pas plus d’efforts que d’habitude. Et c’est ça.

Je l’ai donc limitée. Ça fais un bout que je me dis que je suis sur le bord de laisser tomber. Mais, j’ai déjà laissé tomber.

Elle est donc devenue une des amies Facebook qui ont déjà été des vraies amies mais qui ne le sont plus. Câline, c’est pas comme si c’était facile de se faire des amis à 35 ans. En perdre pour des histoires d’immaturité émotionnelle (c’est ce que c’est quand tu oublies tes amis au profit d’un gars)…je trouve ça bien décourageant.

ABC

  • A Anovulants, not taking anymore
  • B Baking, I love baking. My family received my cookies and loaves with joy yesterday. I was surprised and pleased.
  • C Condoms, our birth control…should check if we have some hidden somewhere.
  • D Dates, phew it’s over. Now I have dates with my boyfriend
  • E Ever…never, forever, absolutes I want to stop using
  • F Flo, waiting for the visit of Aunt Flo
  • G G. the name of my cat ! I love my cat!
  • H H. My nephew, lovable, cute, adorable
  • I Instruments of torture : toys that make noise. My nephew got a Black and Decker Junior tool set and table. Arg, boum boum boum
  • J J-L, my wonderful boyfriend
  • K Kids, we want some
  • L Love, I finally found someone great to love and he loves me back
  • M M.M. Should I still wait for her ? Friendship shouldn’t be so frustrating. We’re supposed to see each other since the month of October
  • N Nose. Arg. I am using Hyfdrasense so I can blow my nose which has been stuffy since September.
  • O Out of my league. My mom gave me a recipe book. Absolutely beautiful but it is soooo out of my range ! I have to look more closely so I can adapt the recipes to do it simple.
  • P Period. Still waiting for it at the moment.
  • Q Q-tips…one of the reasons my ears are blocked.
  • R Rogers, Carl. The father of phenomenology, one of the currents of psychology I chose in my class on psych of personality
  • S Skinner, one of the fathers of the psych of learning (conditioning, stimuli, responses)
  • T Thinking, my brain won’t stop thinking
  • U Uterus, warped. Osteopaths tell me my uterus is crooked, my hips are not aligned
  • V Vagina Monologues, the best book I read…well one of them.
  • W Wynd, my last name, a favorite letter because of it
  • X X, 10 in roman numbers. The approximate number of guests I will have tomorrow night.
  • Y Y.B. I wonder what is going on with him.
  • Z Zumba,  my favorite class at the Y !!

10 chansons préférées

Oh…je sais, je sais, celle-là…Okay attends…Euh…Me semble que je l’aimais celle-là ?…Oh boy, qu’est-ce que ça va dire de moi…ah oui, celle-là…Bref, ça doit faire 20 minutes que je regarde ce que j’ai sur itunes. Okay, là, ça fait une heure…

Bon, j’ai 28 chansons que j’aime vraiment beaucoup. Je vais tricher et en metter 10 sur mon autre blog, héhé.

Voyons voir…J’ai pas le choix, ça me prend une liste de chansons anglos et une liste de chansons francos.

Je dois dire que je suis étonnée de voir que la plupart des chansons ont rapport avec mes ex ou avec mon enfance.

  1. If I Were Your Woman / Gladys Knight and the Pips : Quand j’ai découvert cette toune-là, je la chantais plusieurs fois de suite par jour, à tue-tête, bien sûr. C’était pendant ma période de célibat et des chasteté, je pense.
  2. Dreams / Fleetwood Mac : Cette chanson-là a marqué ma vingtaine. Je me rappelle la première fois où je l’ai entendue. C’était dans la chambre d’un de mes colocs. On était une gang à écouter de la musique pendant qu’ils fumaient. M.T. était là et cette chanson-là va toujours me faire penser à lui. Quand je l’écoute, j’ai l’impression qu’il pleut. La chanson a été reprise par The Corrs sur un disque hommage à Fleetwood Mac, Legacy.
  3. Like it or not / Madonna : C’est la chanson de mon indépendance et de mes phases Fuck You. J’adore cette chanson-là parce que ça met des mots sur ce que je pense : Je suis qui je suis, that’s it.
  4. Sarasa / Susheela Raman : C’est la chanson qui a fait que je me suis mise à écouter les disques de Putumayo et la musique internationale.
  5. If You Were a Carpenter / Dolly Parton & Joe Nichols : J’ai plusieurs versions de cette chanson, mais celle-ci est celle que je préfère parce qu’elle est enjouée. Quand j’étais petite, Ma Soeur et moi étions fascinées par Dolly Parton…je vous laisse deviner pourquoi. C’est une version country et ça doit me venir de mon père qui trippe country.
  6. One / Johnny Cash : J’avais demandé à Y. de me faire des CD et j’ai écouté ces cd-là à répétition et je trouvais des messages cachés partout. J’aurais donc aimé que Y. m’ait choisi ces chansons-là pour m’envoyer un message pour vrai…Quand je veux penser à lui, j’écoute ses CD. J’étais surprise de trouver cette chanson-là dans ses compilations…punk. J’avais aimé la version de U2, mais celle de Johnny Cash est émouvante à cause de sa voix. Frissons.
  7. Way Back into Love / Hugh Grant and Drew Barrymore : Oui, je suis quétaine. Mais, bon, j’aime les comédies romantiques et j’aime Drew Barrymore et pendant ma période de célibat, le soundtrack de Music and Lyrics m’a donné de l’espoir et de la joie.
  8. Anyone at all / Carol King : Encore une chanson de trame sonore. Je trippe sur Meg Ryan et j’ai écouté You’ve Got Mail mille fois. C’est la chanson de la fin du film et elle me faisait pleurer chaque fois. Je m’en fous de déjà savoir la fin. C’est comme si la fin pouvait changer, on sait jamais. Alors quand la toune jouait et que je voyais arriver Tom Hanks avec son chien…je braillais. Et je pensais à mes ex que j’aurais aimé aimer plus longtemps. Pis ça me donne l’impression d’être dans The Sound of Music. Allez savoir.
  9. It Wouldn’t Have Made Any Difference / Todd Rundgren : Ah cette chanson-là je l’associe aux ruptures, ça me rend triste. Je l’ai découverte dans le film Almost Famous, un de mes films préférés. Et son autre chanson qui me rend triste je l’associe à l’amitié entre hommes et femmes. J’ai découvert Can we still be friends ? par le film Vanilla Sky.
  10. Slingshots / Morley : Celle-là vient de la trame sonore de Felicity, la série télé. J’avais une période de déprime et Felicity m’amenait dans cet état-là, le genre de funk où je descendais quand je pensais à mes ex. C’était dans la vingtaine et j’étais encore plus nostalgique que maintenant.
  1. Toutes les chances / Mara Tremblay : Au travail, j’écoutais souvent Espace Musique et j’ai découvert Mara tremblay comme ça. Eh bien, cette chanson, me fait penser à mon chum. Amourrrr. Je passe mon temps à penser à toi…J’ai toutes les chances d’échapper mon coeur.
  2. Les oreillons / Tricot Machine : C’est une amie qui m’a fait écouter ça pendant qu’on passait du temps à son chalet et il a fallu que je me retienne de pleurer quand j’ai écouté cette chanson-là. Je pensais à C. mais, je ne suis jamais passée proche de lui dire…mais, j’ai pensé à Y., à M., à ma solitude. Ça fait cent fois que je me rends pas à ton oreille…cent fois que j’t’le dis pas…Grosse émotions.
  3. Fais-moi une place / Julien Clerc : J’ai fait mon spectacle de ballet sur cette chanson quand j’avais six ou sept ans. Mais, c’est le Troll qui est venu me chercher dans les trippes avec ça. C’était tellement pathétique et triste que j’ai craqué. Je pense que c’est la seule fois où il a été honnête et vulnérable avec moi.
  4. Je suis venue te dire que je m’en vais / Carmen Consoli : La soeur de H. est revenue d’Italie avec le CD de carmen Consoli dans ses valises. Je comprends rien à l’Italien mais cette chanson en français a frappé juste. Pour la salope en moi qui a cassé avec bien des hommes sans me retourner…hum. A aussi été chantée par Jane Birkin ainsi que  par Jo Lemaire.
  5. Je m’appelle Solitude / Romane Serda : J’étais curieuse d’entendre le CD de la blonde de Renaud et j’ai été enchantée. Et toute pognée. Aime-moi, aime-moi comme si tu m’avais inventée…Je pensais à l’homme que je voulais rencontrer quand j’écoutais ça.
  6. Montréal / Ariane Moffatt : Encore le Troll. J’avais le coeur qui volait dans ma poitrine quand j’écoutais la chanson qui me faisait vivre l’espoir pendant qu’il était en voyage. Elle est restée une chanson que j’aime parce qu’elle est joyeuse. J’ai des visions d’aéroports ensoleillés.
  7. Saskatchewan / Trois Accords : Okay c’est niaiseux les chansons des Trois Accords, mais je ne peux pas résister à celle-ci. Pathétique, évocatrice, triste. Bouhou.
  8. Et si tu n’existais pas / Doba Caracol : La version est encore mieux que celle de Joe Dassin. Une chanson qui me fait penser à J. D. La chanson des peines d’amour, du romantisme.

Je ne sais plus quoi choisir.

Arrête de te plaindre, farme ta yeule pis déniaise

4 avril 2006

Je ne sais pas comment commencer alors voilà.

Mes émotions actuelles ne sont pas un caprice. Si je t’en ai parlé c’est que j’avais besoin de support, de réconfort. Je ne demande pas qu’on me répare, qu’on me botte le derrière. Je demande seulement la présence de l’autre, toi, que tu me prennes dans tes bras et que oui, tu me dises que ça va passer, de ne pas me décourager.

De la même façon que mon amour pour toi est fort, ce que je vis en ce moment est également très fort et déconcertant.  Je me sens déboussolée, triste, en colère, je me demande à quoi il sert de vivre. Quand tu m’as demandé : tu veux un revolver ? j’avais le goût de te dire que oui j’y pensais mais je ne voulais pas te faire peur. Mais ton coup de pied au cul a eu justement pour effet de me rendre encore plus triste d’autant plus que mes émotions semblent t’avoir affecté. Je me suis donc dit que je ne pourrais plus te raconter mes trucs. À quoi ça sert de ne pas pouvoir parler avec quelqu’un ? Surtout si c’est un amoureux ?

Quand je suis partie, j’étais tellement triste, je ne voyais plus à quoi ça servait d’être ensemble ni de vivre. Je me sentais seule, incomprise, rejetée.

Ce que je vis n’a pas rapport avec toi. Et si je ne crois pas à « pour toujours », ça n’a pas rapport à toi. Ce que j’ai vécu et ce que je vis toujours fait de moi qui je suis. Je te prends au jour le jour et je t’aime. Et oui, il m’arrive de rêver que je puisse être amoureuse de toi longtemps. Je ne serais pas avec toi si je ne pensais pas que ça puisse marcher. Mais je ne prends pas notre très courte relation pour acquis. À mes yeux, nous sommes toujours en probation.

Quand je t’ai appelé, je t’ai dit que j’étais désolée. Je suis désolée que ça se passe comme ça. Désolée de ne pas avoir pu te dire autre chose quand je suis partie de ta job, le cœur en miettes. Désolée que tu ne m’ait pas retenue. Désolée mais j’avais vraiment envie de mourir parce que je me suis fait botter le cul au lieu d’avoir été écoutée comme j’en avais besoin. Désolée d’en avoir parlé à ta job, mais, j’étais en état d’urgence. En fait, je n’aurais pas dû rester et juste passer te dire bonjour. Comme ça, tu n’aurais pas su que je suis dans une passe rough. Et moi, je n’aurais pas eu à voir ta dureté quand j’ai eu les larmes aux yeux.

Ensuite, j’ai appelé un paquet de monde avant de tomber sur M. Il fallait que je trouve une solution. Tu sais, avoir envie d’en finir ne veut pas dire envie de mourir nécessairement. Mais je devais en parler. Il fallait que je sorte ça de mon système parce que j’étais en urgence. Si je ne trouvais pas quelqu’un à qui parler, je bustais. J’étais encore plus à vif depuis mon départ de ta job.