Avant-dernier jour avant la fin de Nablopomo

Enfin ! Il reste demain et c’est la fin du mois. Fini Nablopomo. Jusqu’au prochain.

Aujourd’hui, je me sens seule. J’ai hâte que J-L finisse l’école. Depuis qu’il a commencé ses cours, j’ai l’impression d’avoir un colocataire au lieu d’avoir un chum. Vu qu’il n’est pas très pro-actif, si je ne suis pas là, il ne fait presque rien dans la maison et il ne se fait pratiquement pas à manger. Je ne reçois pas d’appels ni au travail ni à la maison, pas de courriels.Pareil comme si j’étais célibataire.

C’était dur au début, l’automne passé. C’est devenu mieux, mais là, je recommence à trouver ça difficile.

C’est sûr qu’on ne pense pas pareil. Il est sociable, pas moi, Il ne pense pas à acheter des bananes, à passer la balayeuse, à faire sa vaisselle. Moi, oui. C’est sa job la balayeuse alors je ne la passe pas à sa place. Mais, ça m’énerve que depuis qu’on est ensemble, l’appartement n’est jamais propre d’un coup. Le même jour. C’est vraiment fatiguant.

Dans une semaine, ça va faire un an qu’on vit ensemble. Je ne sais pas s’il va y penser. Même chose pour notre anniversaire de deux ans. L’année passée on était tellement excités. Là, on fait des plans qui vont nulle part. Je ne sais pas ce qu’il veut. C’est vraiment tannant.

Il faut que je me fasse des amis de mon âge. Pas facile. J’en ai des amis. Mais, avec l’histoire de H., le fait que j’ai flushé M.M., il me semble que c’est de pire en pire. V. n’a plus le temps de rien depuis qu’elle a des enfants. Mes collègues ne sont pas des amis. Pas vraiment. C. reste à l’autre bout de la ville et, depuis qu’elle a eu son chum (je ne sais plus s’il sont encore ensemble ou pas), ben, elle n’appelle plus, elle ne demande plus à me voir. Si je la contacte, elle me dit oui tout de suite. Mais, c’est toujours moi qui fait les premiers pas.

Comme avec mon chum. Si je veux faire autre chose que l’épicerie, le lavage, la bouffe et écouter des épisodes télé, il faut que je demande. Sinon, il ne demande pas. Il va demander à sortir jouer au pool, à sortir dans un bar pour aller danser. Moi, je déteste le pool et danser, je réserve ça à une soirée une fois par année.

Bref, je déprime. Je trouve ça platte. Beurk.

C’est encore pire

C’est encore pire que je le croyais. J. était vraiment passée à autre chose et encourageait H. à voir ses amis et à me voir. C’est H. qui inventait qu’elle ne voulait plus qu’on se voit.

J’ai demandé à H. de quoi avait-il peur pour ne pas dire la vérité et je n’ai jamais eu de réponse. Je ne pensais pas me retrouver dans cette position, par contre. Au lieu de me dire qu’il ne voulait plus me voir, il a fait porter le chapeau à sa blonde. Depuis des années.

C’est vraiment elle qui m’a invitée à son party de fête. Elle voulait même m’inviter avec mon chum pour un souper avant de partir en voyage. Maintenant, tout est à l’eau et, pire, aussi tannée que moi, elle va probablement rompre avec H. en revenant de voyage.

He’s just not that into me et je n’ai rien vu parce que je n’avais pas son point de vue à elle.

Prince Charmant, my ass.

All Guns Blazing

All guns blazing, I’m taking everyone down with me.

Est-ce que j’ai honte ? Oui. Est-ce que je regrette ? Non. Pourquoi j’ai fait ça ? Parce que je suis tannée d’être la grosse méchante alors j’ai fait comme si je l’étais. Logique ? Non. Est-ce que je suis folle ? Un peu. C’était comme un drunk calling, un Columbine, un meurtre-suicide.

Hier, je me suis retrouvée encore une fois entre H. et sa blonde, J. Encore une fois mes bonnes intentions se sont soldée par une crise de nerfs du couple. Ça fait dix ans, je ne comprends pas pourquoi on peut pas juste être amis, osti. Ils ont des problèmes. Fine. Mais je ne suis pas responsable de leurs problèmes et je ne suis pas responsable du bonheur des autres non plus.

Chaque fois que H. et moi on s’écrit, sa blonde capote. Finalement…je me dis que c’est peut-être lui qui ment, il fait peut-être exprès. Au lieu de me dire qu’il ne veut plus qu’on ait de contact, il invente que sa blonde capote.

H. m’a demandé pourquoi j’avais écrit à sa blonde ? J’avais écrit ici comment, bizarrement, sa blonde m’avait répondu le même jour que lui ? Oui, weird. Je lui ai écrit en mars, elle m’a répondu exactement en même temps que son chum.

Je lui ai répondu à elle en tenant compte de son email, et non en tenant compte de son email à lui.

En attachement, je mets les emails que j’ai échangés avec H. avant de péter ma coche, solide.Emails H

J’ai totalement manqué de classe quand je lui ai répondu et je le sais. J’ai vraiment pété ma coche. Je me suis dit que, là, j’allais descendre tout le monde avec moi. Pas vrai que j’allais être la méchante quand c’est pas vrai.

Voici ma réponse à H. avec les emails de J. dedans. Emails J

Ma réaction a été trop forte comme d’habitude. Mais, j’étais tellement fâchéééee !! Je me suis dit fuck off, je suis tannée d’être pognée là-dedans chaque fois, j’ai été correcte avec les deux, pas de raison que je sois accusée de quoi que ce soit. Ils ont des problèmes, fuck it.

J’ai tiré la plogue avec un très grand manque de classe. J’ai écrit à tous mes amis facebook qui font partie de ses amis (à H.) et je leur ai dit pourquoi je les enlevais de ma liste. Anyway, je ne vois pas pourquoi je garderais des gens avec lesquels je n’ai pas de vrais contacts et quand j’en ai, c’est figé. Je lui ai même écrit à elle pour lui dire ce que je pensais. D’un bord comme de l’autre, si c’est lui qui invente ça elle va le savoir et en ayant nos emails à elle et moi, lui va savoir ce qu’on s’est dit. Deux adultes devraient pouvoir se parler. Moi, si j’ai réagi fortement comme ça c’est que j’étais en colère d’être prise dans cette galère-là, encore. Ils ne sont pas capables de se parler.

Bref. Sigh.

Vendredi de vacances

C’est ma dernière journée de vacances avant la fin de semaine, puis, le retour au travail.

Hier, j’ai reçu une réponse au courriel que j’avais envoyé le matin à H. J’ai même reçu un email de sa blonde, J. J’étais contente et triste. J. a le cancer, elle est en rémission, mais elle est à bout. Elle est dure avec H. et lui, n’est pas très présent. Lui, il ne sait pas quoi faire. C’est une situation qui m’est familière, c’est la même que H. et moi avons vécue ensemble. Mais, je n’avais pas le cancer. J’étais bipolaire, en dépression majeure. J’étais triste pour leur situation, mais contente d’avoir de leurs nouvelles surtout que leur petit garçon se fait opérer aujourd’hui. Alors, un courriel, c’est du temps qu’ils ont pris chacun de leur bord alors qu’ils sont débordés par leur vie de couple qui va mal, leur vie de parents inquiets, pour m’écrire.

Aujourd’hui…je ne sais pas ce que je vais faire.

Les deux derniers jours, j’ai été au café voir J. Je lui ai fait des biscuits qui lui ont tellement fait plaisir. Elle passe un temps difficile elle aussi.

J’ai un livre à terminer, il est en retard…je vais donc aller lire en buvant du café. Yum. Java U ? Sûrement. Je vais aller dîner en lisant. Je vais me payer la traite chez Reitman’s. C’est la première année où je vais pouvoir me payer du nouveau linge avant que tout le monde ait déja acheté les grandeurs qui me font. Première année où je vais avoir mon linge de printemps-été avant qu’il fasse assez chaud pour le porter !

Et je vais chez la coiffeuse. Le vrai luxe c’est aller chez la coiffeuse en pleine journée, à un moment où les gens travaillent. Génial. Puis, je vais me faire enlever le vernis gel que j’ai sur les orteils. Avoir su que j’aurais l’argent que j’ai là, j’aurais demandé un pédicure complet…

Email à H.

Je m’ennuie de mon ami. Pas de mon ex, de mon ami.

Pas de nouvelles, ta blonde m’aime toujours pas, t’es occupé avec la job, la maison, la blonde malade, les enfants…je sais tout ça. Si Facebook était pas là, je ne saurais même pas que ton gars se fait opérer les oreilles, que ta blonde a eu sa dernière chimio.

Mais, je m’ennuie de toi. Pas pour que tu viennes réparer des affaires chez nous. Juste parce que t’es un gars le fun. Je me sens en Sibérie. Je trouve ça encore plus dur depuis le party. Je sens que même l’amitié a pris le bord.

Ça faisait depuis le party que je trouvais ça rushant. J’ai même écrit dans mon blog et ça a fait passé le motton un peu. Mais, bon.

Je pense que les adultes doivent être capables de communiquer alors je te communique que osti que je suis tannée de pas te voir, osti que je suis tannée d’avoir l’impression que ça vaut même pas la peine de te garder comme ami Facebook. Tu es devenu juste une photo de profil et j’ai plus de nouvelles de tes amis…encore une fois grâce à Facebook. Je me sens en Sibérie, mais j’ai l’impression que tu es en Antarctique, loin, loin, loin. Des amis, des vrais, on en a pas des tonnes dans la vie. Toi, oui, t’as des tonnes d’amis qui sont toujours là pour toi, qui t’ont aidé quand J. est tombée malade. Moi, j’étais pas là, je ne savais même pas.

En tout cas.

Je fais juste penser à quand on mangeait de la pizza en regardant des anime à l’Université de Montréal. Quand tu buvais un cidre chez Second Cup. Quand on allait chez Rockaberry. Quand on agissait comme des mongols quand on se voyait.

Mon email manque de poésie et de sens littéraire. Mais, à matin, fallait que ça sorte.

xx

Membre de la semaine de Urbania !!

De la semaine ou du mois ? Je sais pus…Mon entrevue vient de paraître sur le site de Urbania ! ICI

Je trouve ça pas mal excitant. Je ne sais pas pourquoi j’ai été choisie, mais c’est le fun pareil ! Un autre pas en direction de l’établissement de ma nouvelle identité (eh non, c’est pas mon vrai nom et mon adresse email a été créée pour cette identité-là).

Un petit pas pour moi, un grand pas vers la domination mondiale ! Mwouahahah!!! C’est ce que H. aurait dit. 🙂

Lundi reconnaissant

  • J’ai été à un party chez Prince charmant en fin de semaine. Un party de sous-sol comme on faisait avant. H. a 35 ans. Je suis reconnaissante d’avoir été invitée…
  • et ça s’est bien passé.
  • J’avais ce qu’il fallait ce matin pour me faire un grilled cheese.
  • Je suis contente d’avoir fait le cross-border exchange, c’était pas mal le fun !
  • Avoir quelque chose à attendre ! Un paquet par la poste.
  • Mel m’a écrit un commentaire sur mon blog suite à mon propre commentaire sur son blog.
  • Food Network Magazine et Everyday Food, wow. Looove.
  • 32 rouleaux de papier de toilette en vente chez Metro ! 😉
  • Picasa. Je suis étonnée de voir combien ça fonctionne bien les retouches de photo !