Chirurgie reportée

Oh well. Je m’en doutais mais, j’espérais quand même.

Je suis sur la liste d’attente pour faire opérer mon bobo et on m’a déjà appelée. J’espérais donc pouvoir avoir une anesthésie locale, mais même si c’est local, ce n’est pas recommandé pendant la grossesse.

Ce n’est pas un refus, c’est une circonstance imprévisible, je suis donc remise « en attente ». Je dois appeler après l’accouchement.

J’ai pas hâte…un nouveau bébé et je vais être sur le carreau pendant des semaines. Oh my. La voyez-vous venir la période pas le fun qui s’amène ? Peut-être que je pourrais demander à mon chum de prendre congé deux semaines parce que je ne pourrai pas bouger de mon lit. Comment je vais faire avec un bébé ?! Boire, couches, dodos, levers nocturnes…

Je pourrais congeler mon lait, faire des biberons en avance ? Acheter un lit d’invité pliable et demander à ma mère de déménager chez nous ? Euh, non. Pas ça. Mais, on va sûrement trouver une solution.

J'avoue

Ok ok j’avoue. Ça m’arrive de pogner les nerfs big time.

J’ai une paire de pantalons que j’aime vraiment beaucoup. Chaque fois que je les mets, je me salis. Pas compliqué, chaque fois. Ce matin, ça n’a pas manqué. La banane est tombée dans le gruau pas cuit, mouillé. Ça a giclé. Où ? Sur mes pantalons.

J’ai été au zumba et c’était super. J’ai pris ma douche, je me suis rhabillée (j’avais essuyé mes pantalons), ben, esti, ma veste était toute crottée. Genre, pas mettable.

Je décide de ne pas la mettre et je continue. Évidemment, je mets ma crème, je suis bien tartinée de la tête aux pieds…je mets mon mascara en faisant attention. Pas deux secondes que j’en ai partout sous les yeux genre Orange Mécanique. Frotte, frotte, ma crème s’en va et j’ai quand même des cernes de mascara. La merde. Ça faisait deux bons chapelets de sacres pour ça et les pantalons.

Mais, tsé, des chapelets de gros sacres de charretiers avec un voix stressée-stressante de frustration ?

Cet après-midi, pour me détendre et aborder le restant de la journée, j’ai mangé une moitié de carré de chocolat noir 99%. Pas deux minutes plus tard, la migraine commençait. Pas partie d’ailleurs.

Je me suis dit que, sûrement, quelque chose de bon allait arriver à part le zumba. J’ai attendu. Je me suis dit que mes notes arriveraient aujourd’hui…et oui. J’ai reçu mes travaux. Ça ne vaut pas la peine de contester la notre de mon 3e travail : 26.5/45. Je ne passe même pas. Mais, bon, soit je me dis que je vaux mieux et je conteste. Soit j’accepte mon B- et je reviens à la réalité. Je prends des cours pour le plaisir. je dois passer pour être remboursée. J’ai aimé mon cours, j’ai eu des bonnes notes pour 3 travaux sur 4, je passe. Alors, fuck it.

Mais, j’avoue. Je m’ennuie des tites pilules des fois. Avec mon Topamax, c.est sûr que tout ça me serait passé dix pieds au-dessus de la tête. Pas un pli, pas un cri. Le gel émotionnel total.

Je peux pas vivre ma vie sans frustration quand même…la vie, ça vient avec la merde.