La fin d’une amitié

J’ai commencé à écrire ça le lendemain du party chez H. C’est demeuré un brouillon jusqu’à maintenant.

En fin de semaine, il y avait un party pour H. qui a eu 35 ans ce mois-ci. C’était chez lui, dans une autre ville, dans sa maison, dans sa cave. Là où il habite avec sa fiancée et ses deux enfants. En banlieue.

J’avais reçu une invitation et je croyais que c’était une erreur parce que c’est sa blonde qui l’avait envoyée. Finalement, oui oui j’étais invitée avec mon chum et C. J’étais super contente. Ça me faisait bien de la peine de penser que je n’étais pas invitée.

Ça faisait des années que je n’avais pas vu H. Sa blonde ne voulait plus qu’on se voit parce que H. lui a conté une menterie de trop. Il lui a dit qu’il allait chez C. et que j’allais être là. Mais, non. Il était chez moi et C. était là, je pense. Bref, on ne s’est pas vu depuis ce temps-là et c’est supposément ma faute parce que j’ai assumé que sa blonde le savait et que j’ai dit sur son répondeur qu’il faudrait bien qu’elle vienne la prochaine fois. Il ne m’avait pas dit qu’il lui avait menti.

Alors, on est allé au party voir des gens que je ne voyais plus depuis notre rupture, manger légumes et trempettes, boire de l’alcool ou de la liqueur, manger des chips (pas moi, c’est carême), manger du gâteau (pas moi, c’est carême). H. a insisté pour avoir un party de sous-sol comme dans le temps. Évidemment, c’était lui le DJ. Mon chum a trippé. Il a dansé comme un fou.

Je ressentais un léger malaise. Je me sentais loin de ces gens-là et je pense qu’eux aussi se sentaient loin de moi. Ils ont presque tous eu des enfants. Ils ont presque tous une maison et une voiture. Ils se voient encore et ils habitent tous en banlieue dans la région de Montréal sauf la soeur de H. qui habite près de chez C., dans le nord de la ville.

La conversation était superficielle. Que pouvais-je leur dire ? Même à H. je ne savais pas quoi dire et je ne savais pas  comment agir. Chassez le naturel, il ne revient pas toujours. Ça n’aide pas que je n’ai pas eu de nouvelles de lui pendant aussi longtemps et que même si je lui fait des coucous sur Facebook, il ne répond pas. Je ne sais pas pourquoi j’ai été invitée.

Quand j’ai maigri, je n’étais plus de son goût parce que mes seins devenaient trop petits. Maintenant que j’ai une poitrine encore plus volumineuse qu’avant, je me demandais si quelqu’un allait faire une remarque. J’espérais que non. Mes seins ont souvent été un sujet de conversation, mettons. Personne n’a fait de remarque sur ma reprise de poids ni sur mes seins et c’est tant mieux. J’ai quand même surpris H. à me regarder la craque de seins bien comme il faut. Pas de doute, il a remarqué, lui.

J’ai appris pendant le party que sa blonde était en rémission de cancer. Il ne me l’avait pas dit. C’est quelqu’un d’autre qui me l’a dit. Je pense que le fait qu’il ne m’ait pas dit ça la dernière fois où on s’est écrit, c’est un signe que c’est vraiment fini l’amitié qu’on avait. Alors que mes ex me recontactaient pour toute sortes de raisons…lui, il était entouré de ses vrais amis.Il vivait le cancer de sa blonde avec eux et avec elle.  Ça m’a touchée de savoir qu’elle avait encore passé à travers ça et lui avec elle. J’ai trouvé ça triste. Je pense qu’il a peut-être eu peur, s’est peut-être senti démuni. Moi, je n’étais pas là.

J’ai pensé longtemps qu’on était des âmes soeurs. On a toujours été connectés. Plus maintenant. Ça me rend triste d’écrire ça. Le côté amoureux de l’affaire, ça fait tellement longtemps que c’est parti. Mais, l’amitié, je pensais qu’elle avait encore une place.

La toilette du dimanche

J’ai visité des toilettes intéressantes en fin de semaine ! Vendredi soir, on a fêté la Saint-Valentin au Pied de Cochon. C’était aussi notre cadeau de Noël (en retard). C’était super bon et les toilettes étaient, comment dire, uniques. Pour ne pas alerter le personnel, j’ai utilisé mon flash juste une fois ce qui fais des photos plutôt moche. Merci Picasa pour la fonction « j’ai de la chance ».

On voit ici la cuvette. La lumière bleutée est dûe à un écran de télévision qui est dans le mur, en face de la toilette. Le cadre contient une oeuvre d’art ayant comme sujet, le chef ! C’est la face de Martin Picard !! On la voit mieux ci-dessous.

L’évier m’a un peu déboussolée…je me demandais s’il fallait que je me rince les yeux comme dans une classe de science où une expérience a mal tourné.

Puis, une espèce de meuble qui semble avoir été placé là pour mettre une plante et des débarbouillettes. On dirait un meuble pour le buffet Maharajah. Avec un couvercle qui recouvre les plats raffinés de ratine.

On a plus de place dans les toilettes pour faire nos affaires que dans le resto où les serveurs doivent passer entre les tables au lieu d’avoir un p’tit couloir. Un espace de quelques pouces. On mange presque dans l’assiette du voisin et quand on marche pour aller ailleurs…on a presque le cul sur leur table.

Mais, ça vaut la peine. Mon steak-frites, c’était le meilleur de tous les steak-frites que j’ai mangé. Mon fondant au chocolat était moins gros et moins bon que dans mes souvenirs. C’est la faute à Juliette et Chocolat. Ça se pouvait juste pas que le fondant au chocolat du PDC soit moins bon que celui de JC.  Je vais devoir vérifier en allant goûter au fondant de Juliette et Chocolat à leur nouvelle succursale de la rue Saint-Laurent.

Show and Tell 11

Mon chat qui fait quoi ? L'autruche ? La poule ? Une culbute ?

Show and Tell is wasted on elementary schoolers. Join several dozen bloggers weekly to show off an item, tell a story, and get the attention of the class. In other words, this is Show and Tell 2.0.

This is my cat. On my pink blanket. On the freezer. Doing what ? Sleeping. The cat is sleeping rolled in a ball but not on his side. Rolled up, if you know what I mean.

My boyfriend stays home during days and I’m home at night. At night, my cat accompanies me in the kitchen, sitting on a chair beside me or prowling around while I cook. Then he sleeps on the couch like any normal cat. Same thing with the bed. Normal cat sleeping.

The days I’m home, I see him doing this. The first time I saw him like this I thought something was wrong. He was in a position where I would expect him to be licking himself. But it’s like he just stopped and had a snooze attack.

I have never seen any other cat sleep this way. It looks like he’s hiding or keeping warm or paralyzed.

Funny.

Show and Tell is wasted on elementary schoolers. Join several dozen bloggers weekly to show off an item, tell a story, and get the attention of the class. In other words, this is Show and Tell 2.0.

Comment être mystérieux quand on ne l’est pas

1.  Wear a veil
2. Put on charcoal pencil around eyes and false eyelashes
3. Write emails with lots of “…”
4. Don’t finish your sentences, let it hang there
5. Wear long sleeves and full-length dress or skirt even in summer
6. Always dress in black
7. Don’t smile
8. Say “I have to go” in middle of the conversation
9. Don’t be clear about stuff, be evasive
10. When asked on a date, 99% of the time say you have something planned or you’re busy
11. Walk around with big books or books of poetry
12. Drink and eat weird stuff
13. Listen intently to conversations without saying anything
14. Say you have a tattoo but don’t say where
15. Mention a wild youth but don’t give too much details
16. Be distant with people, not too friendly
17. Give gifts that make people think it « could » be you. Don’t leave a note or card, just swim away.
18. See someone you know ? Turn around quickly as if you didn’t see the person or as if you were avoiding them. Or jump into a shop.
19. Modify your routine abruptly

You could also leave work early without explanation, talk about your multiple doctors for complicated interventions, never mention your family or your boyfriend/girlfriend, never say hello to some people, walk around with purpose but nothing in your hands, buy 20 boxes of Kraft dinner, hide every time you have to change in a locker room…

See ? You don’t have to dress like a Matrix character to be mysterious.