Perception et obligation

Je suis en train de lire sur l’approche phénoménologique de Rogers quand je lis cette phrase (pas pour la première fois et elle me saute à la figure chaque fois) : « Les individus se comportent toujours de manière à conserver et à confirmer la perception qu’ils ont d’eux-mêmes ».

Et il y a ce mot qui revient toujours : perception.

Ça revenait toujours en thérapie. On était souvent dans le domaine de la perception. Comment je perçois les choses par rapport à comment une autre personne perçoit les mêmes choses. Chaque personne vit les choses différemment. Ce qui est traumatisant pour moi va passer six pieds au-dessus de la tête de quelqu’un d’autre. Ce qui me laisse indifférente va vraiment fâcher quelqu’un d’autre.

Puis, il y a la perception qu’on a de soi-même. Une de mes amies se perçoit comme quelqu’un qui a toujours besoin d’aide, qui n’a pas le choix, qui est perdue. Comme la phrase le dit plus haut, les gens se comportent de façon à conserver et confirmer la perception qu’ils ont d’eux-mêmes…mon amie persiste à dire qu’elle se perd toujours, qu’elle est incapable de trouver son chemin seule, elle refuse qu’on lui explique où est le nord. Elle se voit comme une personne vulnérable. Moi, je ne la vois pas du tout comme ça.

Je ne sais pas pourquoi, mais rendue là dans mes réflections, je me rappelle chaque fois comment j’avais dit à ma psy que je ne m’attachais pas à elle. Comment pourrais-je m’attacher à quelqu’un que je paie ? Elle n’a pas le choix de m’écouter, je la paie. Elle travaille pour moi.

Pis ça me rappelle comment je disais à ma mère qu’elle n’avait pas le choix de m’aimer ou de s’occuper de moi parce que c’est ma mère. C’est à ce moment que ma mère m’a appris que…elle ne devrait peut-être pas me dire ça mais…il y a des mères qui n’aiment pas leurs enfants, qui ne s’en occupent pas. J’étais surprise mais pas tant que ça. Ça ne m’a pas troublée. mais, en ce moment, je vois un parallèle entre ce que j’ai dit à ma mère et ce que j’ai dit à ma psy.

Un p’tit melting pot, ce soir.