C’est pas le temps de faire des enfants


Je connais quelqu’un qui ne sait pas que je suis enceinte et qui est le genre de personne à dire qu’elle n’est pas sûre de vouloir faire des enfants dans le monde d’aujourd’hui. Euh… on est des humains. On se reproduit.

Le monde d’aujourd’hui est pas pire que la préhistoire et leur mode vie nomade, leurs disettes, les maladies, les animaux géants. Pas pire que le moyen-âge avec sa peste, la servitude, l’Inquisition, les guerres religieuses. Pas pire que le 20e siècle avec ses DEUX guerres mondiales, le krach de 1929, Hiroshima et Tchernobyl.

La guerre, la famine, le manque d’argent, la maladie n’ont jamais empêché les humains de se reproduire. Non seulement ça, mais, c’est pas la première fois que la fin du monde s’en vient. On est encore là.

Est-ce que je crois au réchauffement de la planète ? Oui. À la pollution ? Oui. Est-ce que je pense que la Terre va s’arrêter de tourner d’ici cent ans parce qu’on va l’avoir trop maganée ? Non. Je possède la pensée magique. Pis j’ai un jardin de balcon. Pis je recycle. Je réutilise l’eau ramassée par mon climatiseur.

Est-ce que je vais utiliser des couches en tissu ? No way. Est-ce que je suis attirée par la Diva Cup et les serviettes sanitaires en tissu ? No fucking way.

Est-ce que les OGM, les bactéries de la vache folle, mangeuses de chair; est-ce que la grippe aviaire, le lupus, la rubéole, le SIDA vont m’empêcher de procréer ? De toute évidence, non.

Pourquoi ? Pourquoi on continue de faire des enfants dans un monde plein de staphylococcus, de maladies infectueuses, de guerre, d’attentats terrorristes ? Dans un monde où existe les camps de viol, l’ablation du clitoris, les enfants-guerriers, l’esclavage sexuel ?

Parce que les humains sont des animaux et on se reproduit pour sauvegarder l’espèce.Même si on est des humains complètement fuckés qui détruisent leurs ressources.

Qui sait ? Les enfants de maintenant et ceux qui s’en viennent vont peut-être sauver la planète. Qui sait ? La prochaine génération sera peut-être la prochaine génération « boomer » avec ses révolutions. Qui sait ? Avec notre état de santé actuel, nos enfants seront peut-êtres hyper intelligents, des X-Men qui vont trouver LA solution pour sauver la planète et notre espèce, pour sauver les animaux, les plantes, l’eau. Qui sait ? Peut-être que ces enfants-là vont naître plein d’espoir, plein de courage, plein de ténacité. Moins sexistes, moins violents, plus communicatifs.

Qui sait ?

Publicités