Email à H.


Je m’ennuie de mon ami. Pas de mon ex, de mon ami.

Pas de nouvelles, ta blonde m’aime toujours pas, t’es occupé avec la job, la maison, la blonde malade, les enfants…je sais tout ça. Si Facebook était pas là, je ne saurais même pas que ton gars se fait opérer les oreilles, que ta blonde a eu sa dernière chimio.

Mais, je m’ennuie de toi. Pas pour que tu viennes réparer des affaires chez nous. Juste parce que t’es un gars le fun. Je me sens en Sibérie. Je trouve ça encore plus dur depuis le party. Je sens que même l’amitié a pris le bord.

Ça faisait depuis le party que je trouvais ça rushant. J’ai même écrit dans mon blog et ça a fait passé le motton un peu. Mais, bon.

Je pense que les adultes doivent être capables de communiquer alors je te communique que osti que je suis tannée de pas te voir, osti que je suis tannée d’avoir l’impression que ça vaut même pas la peine de te garder comme ami Facebook. Tu es devenu juste une photo de profil et j’ai plus de nouvelles de tes amis…encore une fois grâce à Facebook. Je me sens en Sibérie, mais j’ai l’impression que tu es en Antarctique, loin, loin, loin. Des amis, des vrais, on en a pas des tonnes dans la vie. Toi, oui, t’as des tonnes d’amis qui sont toujours là pour toi, qui t’ont aidé quand J. est tombée malade. Moi, j’étais pas là, je ne savais même pas.

En tout cas.

Je fais juste penser à quand on mangeait de la pizza en regardant des anime à l’Université de Montréal. Quand tu buvais un cidre chez Second Cup. Quand on allait chez Rockaberry. Quand on agissait comme des mongols quand on se voyait.

Mon email manque de poésie et de sens littéraire. Mais, à matin, fallait que ça sorte.

xx

Publicités