Pognage de nerfs


C’est le temps d’un autre pognage de nerfs commandité par les cellulaires Fido.

Il est présentement 6:10, samedi matin. Qu’est-ce que je fais debout ? Eh bien…

Mon chum est sorti hier soir pour aller voir et entendre son ami faire du rap au Jupiter Room. À 5h du matin, quand le chat m’a réveillée (le chat pense que si on ne se réveille pas à 5h, on va être en retard au travail ou on est mort), mon chum n’était toujours pas rentré.

J’étais fatiguée, j’ai bien dormi et j’aurais bien continué à dormir…sauf que.

  • Mon chum n’a pas appelé pour dire qu’il ne rentrait pas.
  • Il n’est jamais « pas rentré ».
  • Il a un cellulaire.
  • Il laisse son cell ouvert au cas où j’ai besoin de l’appeler.
  • Il m’a dit qu’il laissait son écouteur dans son oreille pour être sûr d’entendre si j’appelle.
  • Il est 5h du matiiiiiin !!!! Où est-ce qu’il est ?!

Bref, c’est vraiment un argument de masse pour ne pas avoir de chum. Je sacre depuis que je suis réveillée. Je l’ai appelé trois fois et je pogne la boîte vocale.

Quand je me suis réveillée, je me suis dit que c’était pas grave et qu’il y avait sûrement des bonnes raisons

  • Le party n’est pas fini
  • Il revient en métro (le métro repart à 5h) et il n’entend pas son cell
  • Il revient à pied du Jupiter Room, ça prend du temps
  • Son esti de cell est encore mort
  • Il ne voulait pas me déranger pendant que je dors même s’il sait que je vais me faire des scénarios catastrophes digne de devenir des films
  • Comme d’habitude, il « n’y a pas pensé » soit à recharger son cell, soit à m’appeler ou il n’a pas vu l’heure.

Les scénarios catastrophes :

  • Il est dans un fossé quelque part (même s’il n’y a pas de fossé au centre-ville).
  • Un Blood ou un Crips n’a pas aimé son manteau rouge et il s’est fait tirer dessus.
  • Il a rencontré une autre fille et il a été incapable de résister alors il est allé chez elle.
  • La sortie était un prétexte pour aller revoir so ex, M., dont il a eu des nouvelles la semaine dernière.
  • En revenant, un char l’a renversé.
  • Il y a eu une fusillade au Jupiter Room.
  • Il a pris de la drogue et il est évaché quelque part en attendant que ça passe.
  • Il s’est fait violé par un rapper gay et il est dans un fossé quelque part.
  • Une fille lui a mis de la drogue du viol dans son verre et il est amnésique dans une chambre d’hôtel quelque part, perdu.
  • Il a tellement dansé que son cell est tombé de sa poche, s’est fracassé un mille miettes et il n’a vu aucun téléphone public, personne n’avait de cellulaire et s’il est chez quelqu’un, la personne n’a même pas de téléphone terrestre.
  • Il s’est fait ramasser par la police dans une descente.
  • Il est un otage parce qu’un fou est rentré au Jupiter Room et a décidé d’enfermer tout le monde pour obtenir une grosse somme des maisons de disque ou des gérants d’artistes.

Re-bref, mon chum est tellement dans la marde présentement. J’hésite à faire comme si tout était beau ou à lui arracher la tête quand il va arriver. À quoi ça sert, esti, d’avoir un cellulaire si t’es pas foutu d’appeler le monde avec et si tu réponds pas ?!

Update :

J’ai appelé mon chum deux fois de suite, je me suis dit que si le téléphone était ouvert, il finirait bien par l’entendre, ciboire.

Il vient d’appeler. Son excuse ? Il est chez son ami rapper, il attendait que je me lève pour m’appeler. Mais, il est tombé endormi. Eux autres, ils se demandaient qui appelait à 7h du matin. DUH.

Allô?! Il ne voulait pas me réveiller. Ben, trop tard.

Je vais commencer ma journée, moé. Je vais faire du ménage, manger et je vais aller voir ailleurs si j’y suis pour faire mes devoirs et je vais aller me défouler au gym. ?&&%$$ Merci d’avoir enfin appelé, mon amour.

Publicités

2 réflexions sur “Pognage de nerfs

  1. You are right about the translation to English. I know a little French, so I tried the original version, but when I gave up on that, I was glad. The translated version added quite a bit of humour to your already satirical writing style. Loved it, laughed.

    Lisa (ICLW – Your Great Life)

Les commentaires sont fermés.