Is he into me or not…Combien de rendez-vous ça prend avant d’avoir un baiser ?


Je ne pense pas que ça prenne deux mille rendez-vous pour qu’un gars se décide à m’embrasser. Ou cinq.

Quelque chose cloche. Certains pensent que c’est romantique et que le feu couve sous la cendre. Pour ma part, je suis de celles qui se disent que mes sentiments ne sont pas partagés. Il n’est pas attiré par moi. C’est impossible qu’un homme dorme à côté de moi, sans avoir de blonde, et qu’il n’essaie même pas de m’embrasser !

Je n’aurais pas de misère à le voir comme un simple ami puisqu’il ne se passe rien. Mais, j’aimerais plus. Je veux toujours plus. Néanmoins, puisque je sens une espèce de barrière, je vais me retirer. Sinon, ce serait répéter ma relation de cet été puis ma relation plus récente. Je ne veux pas me faire mal. Je n’aime pas avoir l’impression que je ne suis pas attirante.

Ce soir, je me suis inscrite sur Internet. Pourquoi je m’empêcherais de m’afficher sur le Web ? Même s’il m’a donné l’impression qu’on s’en allait dans la bonne direction, je ne le sens pas libre et, moi, je le suis. Nous ne sommes certainement pas ensemble. La vie est courte et je suis tannée de niaiser. Je vais me trouver quelqu’un qui va m’accepter comme je suis et qui va me trouver attirante. Je vais trouver quelqu’un d’aimable, d’attirant…

Ce qu’il ne m’a pas dit…c’est qu’il y avait quelqu’un d’autre dans sa vie. Je l’ai su, genre, un an plus tard ? Une fille de Québec avec qui il « était habitué », qui « le comprenait sexuellement ». Pas une blonde, mais une fuck friend. Hm. Moi, ça m’a surtout fait penser qu’il avait des envies bizarres, des exigences « particulières »…brrr. Sado-maso, peut-être ? Impuissance ? Drogues et pénétration anale ? Qui sait…

Publicités